Le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, à Paris en octobre 2021.
Le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, à Paris en octobre 2021.
Le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, à Paris en octobre 2021. ©AFP - Gabrielle Ferrandi
Le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, à Paris en octobre 2021. ©AFP - Gabrielle Ferrandi
Le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, à Paris en octobre 2021. ©AFP - Gabrielle Ferrandi
Publicité
Résumé

Au programme, ce samedi : un débat sur les répercussions de la guerre en Ukraine dans notre économie mondialisée, un détour par Moscou frappée par les sanctions occidentales, un reportage sur le réveil des biotechs françaises et un entretien avec le président de Sanofi France, Olivier Bogillot.

avec :

Olivier Bogillot (Président de Sanofi France).

En savoir plus

L'entretien

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le laboratoire pharmaceutique Sanofi a annoncé récemment investir 1,5 milliard d'euros dans l'ARN messager, une technologie avec laquelle elle n'est pas encore parvenue à développer un vaccin anti-Covid 19.

En revanche, son vaccin à protéine recombinante devrait bientôt arriver sur le marché : ne manque plus que les accords définitifs de la Food and Drug Administration américaine et de l'Agence européenne des médicaments. Ces feux verts devraient arriver d'ici à quelques semaines.

Publicité

Comment le groupe Sanofi se porte-t-il aujourd'hui, à l'heure où la pandémie est moins dangereuse ? Ce samedi, Fabien Cazeaux reçoit le président de Sanofi France, Olivier Bogillot.

Le débat

Guerre en Ukraine et mondialisation : quelles répercussions ?

2 min

La guerre en Ukraine n'en finit pas d'avoir des répercussions. Sur la Russie, en premier lieu, bien sûr, à cause des nombreuses sanctions internationales qui visent le pays. Mais aussi sur les Etats-Unis ou l'Europe qui voient l'inflation et notamment les tarifs des hydrocarbures s'envoler. En Afrique, ce sont les conséquences de l'augmentation des prix des céréales qui inquiète particulièrement : elle pourrait mener à des tarifs plus élevés sur tout type de nourriture et créer une famine sur le continent…

Comme si la mondialisation avait été un niveau tel que, désormais, mettre au ban un pays belliqueux était devenu impossible. La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, n'a pas dit autre chose, le 6 avril sur CNBC : "il n’est pas réaliste de penser qu’on peut prendre des actions de cet ampleur sans subir nous aussi des conséquences".

Vivons-nous une guerre mondialisée ? Marc Vignaud, journaliste au magazine Le Point et Christian Chavagneux , éditorialiste au magazine Alternatives Economiques , ouvrent le débat.

2 min

Le reportage

Le réveil des biotechs en France

11 min

Depuis la pandémie de Covid-19, les "biotechs" sont devenus un de ces mots familiers qu'on ignorait jusqu'alors. Ce sont des laboratoires qui étudient le vivant, les organismes, les cellules…

Selon Bpifrance, la France  compte aujourd'hui 750 biotechs actives dans la recherche de vaccins, de thérapies géniques, et dans la fabrication de médicament. Ce qui en fait le troisième pays européen derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni. Chez nos voisins d'outre-Rhin, c’est un secteur qui a vu son chiffre d’affaires bondir de 36% en un an !

La crise sanitaire a-t-elle réveillé cet écosystème chez nous ? Est-ce que les financements suivent ? Reportage signé Anaëlle Verzaux.

Ça se passe là-bas

Quels effets ont les sanctions internationales contre la Russie ? Depuis le 24 février, les conflits perdurent en Ukraine, envahie par les troupes russes. Sur place, pourtant, la vie continue, tout semble fonctionner normalement.

Mais jusqu'à quand ? Les secousses économiques sont-elles déjà ressenties par la population russe ? Et pour combien de temps ? On en parle avec Sylvain Tronchet, correspondant permanent de France Inter en Russie.

41 min

Ma vie au boulot

Ce samedi, Sandrine Foulon répond à la question que lui a adressée Vanessa : une entreprise  peut-elle me refuser un emploi parce que j’habite trop loin ?