Anne-Laure Kiechel
Anne-Laure Kiechel
Anne-Laure Kiechel - DR
Anne-Laure Kiechel - DR
Anne-Laure Kiechel - DR
Publicité
Résumé

Ce samedi, débat sur les programmes économiques d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Entre pistes solides et fausses bonnes idées... Puis pleins feux sur la dette française massive avec laquelle l'un ou l'autre devra composer à l'Elysée : reportage et entretien avec la spécialiste Anne-Laure Kiechel.

avec :

Anne-Laure Kiechel (conseillère économique, fondatrice de la société Global Sovereign Advisory).

En savoir plus

L'entretien

Le 10 avril, le premier tour de l'élection présidentielle a consacré Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ayant remporté respectivement 27,8% et 23,1% des suffrages, le président sortant et la candidate d'extrême-droite se sont qualifiés pour le second tour qui aura lieu le 24 avril.

Quel qu'il soit, le prochain locataire de l'Elysée pour les cinq ans à venir aura à gouverner le pays, lesté d'une dette importante qui a atteint les 2813 milliards d'euros en 2021, soit 112% du PIB du pays. Est-ce grave ? Est-ce à dire que les marges de manœuvre pour appliquer le programme gagnant seront limitées ?

Publicité

Pour en parler, Alexandra Bensaid reçoit ce samedi Anne-Laure Kiechel. Spécialiste de la dette, elle exerce comme conseillère économique auprès de gouvernements (ceux, par exemple, d'Alexis Tsipras en Grèce) et a fondé son cabinet de conseil, Global Sovereign Advisory.

Le débat

Ecologie, Europe, pouvoir d'achat, retraites : à quoi pourrait ressembler la France de 2027 ?

2 min

Le 20 avril prochain, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seront réunis sur les plateaux de TF1 et France 2 pour le débat d'entre-deux-tours de l'élection présidentielle. Un casting similaire que celui d'il y a cinq ans, qui avait tourné en défaveur de la candidate du Rassemblement national : sa contre-performance lui avait coûté plusieurs points.

Cet événement promet une confrontation franche et directe de leurs deux programmes économiques qui paraissent aux antipodes. S'ils ont tous deux la volonté de "redonner du pouvoir d'achat aux Français", leurs propositions sont techniquement différentes. Et sur l'écologie, la retraite ou l'Europe, leurs points de vue semblent irréconciliables.

Que retenir de leurs propositions et sont-elles crédibles ? Béatrice Mathieu , rédactrice en chef adjointe au magazine L'Express et Christian Chavagneux , éditorialiste au magazine Alternatives Economiques , ouvrent le débat.

Le reportage

La dette : où sont nos limites ?

11 min

Sujet oublié de la campagne, la contrainte de la dette peut-elle nous revenir en boomerang ? Début mai, en tout cas, le nouveau gouvernement devra envoyer à Bruxelles sa nouvelle trajectoire budgétaire, c'est-à-dire sa feuille de route sur le déficit et la dette.

Pour comprendre comment se crée cette dette publique et entre quelles mains elle atterrit au final, celles de l'Agence France Trésor qui la vend, Rémi Bostsarron est parti en reportage. Une fois émise, les banques l'achètent. Pas toutes d'ailleurs, juste un petit groupe de banques labellisées... Elles se font concurrence pour acheter ces obligations.

En tout, en 2022, la France devrait demander aux investisseurs de lui prêter 260 milliards d'euros. Comme l'an passé. Il y a des emprunts qui arrivent à échéance, d'autres qui sont souscrits... Cette dette, on dit qu'elle roule. Et elle bondit. Elle pèse aujourd'hui 113% du PIB, soit 2800 milliards d'euros. Un record.

Mais jusqu'où un pays peut-il s'endetter? Y a-t-il des limites? Et d'abord, qu'en disent les investisseurs ?

2 min

Ma vie au boulot

Cette semaine, c'est Adèle qui a écrit à Sandrine Foulon. Un de ses collègues a créé un groupe WhatsApp avec d’autres salariés pour parler politique. Elle n’en peut plus. Ce salarié a-t-il le droit de faire du prosélytisme électoral sur les réseaux, se demande-t-elle ?