Didier Duhaupand, président du groupement Les Mousquetaires - Les Mousquetaires
Didier Duhaupand, président du groupement Les Mousquetaires - Les Mousquetaires
Didier Duhaupand, président du groupement Les Mousquetaires - Les Mousquetaires
Publicité
Résumé

Ce samedi, on débat de l'idée de doubler les salaires dans l'Education nationale. Démagogie électorale ou vraie proposition ? Au programme également : reportage sur le phénomène des livraisons express et entretien sur le pouvoir d'achat avec Didier Duhaupand, le président des Mousquetaires.

avec :

Didier Duhaupand (Président du groupement Les Mousquetaires).

En savoir plus

L'entretien

Alors que la question des salaires occupe le débat public, la crainte d'une remontée de l'inflation se fait de plus en plus sentir ces dernières semaines. Mais qu'en est-il concrètement sur les prix des produits que nous achetons, alimentaires et autres ?

Président du groupement Les Mousquetaires qui coiffe Intermarché, Netto, mais aussi Bricorama, Bricomarché, Rapide Pare-Brise ou Izzyscoot, entre autres, Didier Duhaupand est à un bon poste d'observation pour constater l'évolution des prix.

Publicité

Il répond ce samedi aux questions d'Alexandra Bensaid.

Le débat

Faut-il et peut-on vraiment augmenter les salaires dans l'Education nationale ?

2 min

En annonçant son intention d'être candidate à l'élection présidentielle de 2022, la socialiste Anne Hidalgo a révélé, dans un livre paru le 15 septembre, une mesure-phare dont elle a fait un argument de campagne : doubler, en un quinquennat, le salaire des professeurs et de tous les salariés du système éducatif qui sont au contact des élèves.

Son ambition ? Rattraper un retard car la France est l'un des pays européens où les salaires des enseignants sont les plus bas en fin de carrière. Proposition démagogique, a rétorqué illico le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, comme certains membres de l'opposition, comme Jean-Luc Mélenchon de La France Insoumise.

Mais faut-il et peut-on vraiment doubler les salaires dans l'Education nationale ? Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne et Christian Chavagneux, éditorialiste au magazine Alternatives Economiques ouvrent le débat.

24 min

Le reportage

Les courses de la semaine faites le week-end, chariot rempli, mission accomplie ? Ce modèle ne séduit pas tout le monde. Et même s'il y a une supérette à dix mètres de leur immeuble, des consommateurs se font aujourd'hui de plus en plus volontiers livrer en dix minutes trois fois par semaine. Et parfois seulement pour un dentifrice et un shampooing. 

Face à une telle demande, de nouveaux magasins où le client ne met pas les pieds s'installent dans les grandes villes françaises. Ils s'appellent Gorillas, Flink Getir, Dija, Everli, Yango Deli... 

Déjà 8 start-up sur ce créneau de la livraison ultra-rapide. Où nous mène cette nouvelle bataille des distributeurs ? Claire Chaudière est partie en reportage sur les traces de cette course qui s'accélère...

La nouvelle course aux livraisons ultra-rapides

11 min

En savoir plus : Un colis à tout prix
46 min

Ça se passe là-bas

En Italie, dans un mois, au bureau, avant de s'assoir devant son ordinateur ou son établi, il faudra montrer un pass sanitaire. Le projet vient d'être présenté à Rome en Conseil des ministres. Et ce "green pass" sera exigé dans le public comme dans le privé.

On en parle avec Olivier Tosseri, correspondant de France Inter en Italie.

2 min

Ma vie au boulot

Que risque-t-on à ne pas porter son masque au bureau ? demande cette semaine une auditrice à Sandrine Foulon. Existe-t-il ou non une échelle de sanctions ?

Autre interrogation : celle de Solène qui voit passer sur les réseaux sociaux de plus en plus d'offres d'emploi d’entreprises basées en Europe, aux Etats-Unis ou en Asie qui proposent des postes en « remote », c’est-à-dire en télétravail depuis la France. Qu'en est-il du contrat de travail dans ce cas ? Est-ce légal ?