Thibault Lanxade
Thibault Lanxade
Thibault Lanxade ©AFP - Eric Piermont
Thibault Lanxade ©AFP - Eric Piermont
Thibault Lanxade ©AFP - Eric Piermont
Publicité
Résumé

Ce samedi, focus sur nos salaires. Avec l'inflation, ne faudrait-il pas les augmenter ? Reportage et entretien avec Thibault Lanxade, promoteur du dividende salarial. Egalement au menu : un débat sur le programme de la Nupes pour les législatives. Quelles idées nouvelles et quels points de tension ?

avec :

Thibault Lanxade (Président du pôle Entreupreneuriat & Croissance du MEDEF).

En savoir plus

L'entretien

Comment s'assurer que les salaires soient justes ? Thibault Lanxade, le PDG de Luminess et président de l’Urssaf caisse nationale, est devenu ambassadeur de la mission sur l'intéressement et la participation. Son idée ? Le dividende salarial.

Ambassadeur de ce concept auprès du gouvernement, il a même publié, dans l'espoir de convaincre, un livre à l'automne dernier : Participation et intéressement : le dividende salarié - Manifeste pour un nouveau partage de la croissance, chez Télémaque.

Publicité

Emmanuel Macron, qui a nommé cette semaine une nouvelle Première ministre, l'ancienne ministre du Travail, Elisabeth Borne, compte reprendre cette idée. Mais de quoi s'agit-il ? Il s'en explique au micro d'Alexandra Bensaid.

Le débat

NUPES : quelles propositions et quels points de tension ?

2 min

Dans trois semaines, les Français retourneront aux urnes pour le premier tour des élections législatives. Avec un fait politique nouveau : l'alliance de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (NUPES) qui rassemble en un même mouvement insoumis, socialistes, écologistes et communistes.

Le 19 mai, cet attelage a présenté ses propositions économiques. Hausse des salaires, ambitions climatiques, réforme des retraites... Qu'en retenir ? Quelles sont leurs propositions et sont-elles innovantes ? Béatrice Mathieu , rédactrice en chef adjointe au magazine L'Express et Christian Chavagneux , éditorialiste au magazine Alternatives Economiques , ouvrent le débat.

Le reportage

Salaires : dans les entreprises, l'inflation fait monter la pression

9 min

En 2017, à l'ouverture du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, l'heure était à l'embellie économique : on commençait à se dire que l'on sortait enfin du tunnel de la crise de 2008. En 2022, tout s'est compliqué, avec l'inflation qui s'attaque à l'énergie et au caddie.

Les Français n'ont pas connu ça depuis les années 1980 et l'inquiétude gagne aussi les entreprises, où les demandes d'augmentations deviennent plus bruyantes, comme le raconte le reportage de Jérémie Younes. Récemment, on a vu les appels à la grève se multiplier, chez Eiffage, EDF, Michelin ou Engie.

Certes, le SMIC a été augmenté trois fois depuis un an. Mais désormais, les autres salariés n'hésitent plus à faire pression, en particulier dans les grandes entreprises. Les employeurs devront-ils lâcher du lest ? Ouvrir des négociations anticipées ? Accepter des augmentations générales ?

Ça se passe là-bas

Pendant que Heartstopper, une bluette adolescente entre garçons, cartonne sur Netflix, l'entreprise américaine annonce des licenciements... Il perd des abonnés pour la première fois depuis plus de dix ans.

.Au point que certains s'interrogent sur son modèle économique. Eclairage de Loig Loury, correspondant de France Inter aux Etats-Unis.

Ma vie au boulot

Ce samedi, Sandrine Foulon répond à la question de Thierry, dont le fils est stagiaire dans une agence de détective privés. Il est en licence professionnelle et fait des filatures. Il utilise sa voiture personnelle mais son employeur ne veut pas le rembourser en fonction du barème kilométrique. Est-ce légal ?