Publicité
Résumé

Après avoir travaillé 15 ans pour une marque de Luxe, Emmanuelle Hutin est devenue directrice artistique indépendante. Autrice de son premier moment, "La Grenade" est paru chez Stock. Pour se libérer des injonctions liées à la maternité, aux étiquettes de féminité qu'on s'imposent, mais qui peuvent libérer aussi!

En savoir plus

Femme tu es, mère tu seras, dans la douleur, tu enfanteras, dans le sacrifice, tu élèveras. Et en silence, oui, tu t’tairas. Ca, c’est ce qu’on lui dit à l’oreille, dans son couffin, à peine née. On est clinique Saint Thérèse, Emmanuelle vient d’arriver.

Aujourd’hui, elle préfère Kali. Déesse indienne à la peau noire, une langue rouge, une belle mâchoire. A son cou, elle porte un collier, des têtes d’hommes, bien découpées. Et pour lui dessiner la taille, un pagne de bras amputés. C’est gore, c’est trash, oui, c’est aussi symbole de l’amour maternel. Emmanuelle la trouve très belle.

Publicité

Tient les bonnes sœurs ont déserté… C’est un voile qu’on a déchiré, le sang qui s’est mis à couler, c’est la vie qui s’en est chargé. La fille qui n’avait « rien de spécial », suçait son pouce, et travaillait, celle que personne ne remarquait, parce qu’elle faisait ce qu’on lui disait, et que les murs, elle les rasait… Aurait du être récompensée, pour toutes les cases qu’elle a cochées. Devenue mère, devenue femme, on devait la féliciter… Pas tout à fait ce qu’il s’est passé. Alors elle a dynamité, tout qu’elle a cru, tout ce qu’elle savait. A pris une grenade à la main, et puis elle l’a dégoupillée. Ca fait du bruit, ça fait du bien. Ca fait de nous des êtres humains.

La Grenade, c’est la sienne, c’est le titre de son premier roman.

Références

L'équipe

Giulia Foïs
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Production
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Chronique