Pourquoi se contenter du rivage, quand on peut partir en voyage : de la compatibilité sexuelle entre les femmes et les hommes (image d'illustration)
Pourquoi se contenter du rivage, quand on peut partir en voyage : de la compatibilité sexuelle entre les femmes et les hommes (image d'illustration)
Pourquoi se contenter du rivage, quand on peut partir en voyage : de la compatibilité sexuelle entre les femmes et les hommes (image d'illustration) ©Getty
Pourquoi se contenter du rivage, quand on peut partir en voyage : de la compatibilité sexuelle entre les femmes et les hommes (image d'illustration) ©Getty
Pourquoi se contenter du rivage, quand on peut partir en voyage : de la compatibilité sexuelle entre les femmes et les hommes (image d'illustration) ©Getty
Publicité
Résumé

Hommes/femmes, sommes-nous sexuellement compatibles ?

avec :

Christophe Martet (Rédacteur en chef de Komitid, média d'information LGBT+, ancien président d'Act Up-Paris, Bénévole à l'Ardhis.), Pascal Picq (Paléoanthropologue, maître de conférences au Collège de France), Laélia Véron (enseignante-chercheuse en stylistique et langue française à l'université d'Orléans), Maïa Mazaurette (Chroniqueuse sexe et auteure).

En savoir plus

C’était il y a 45 ans, 17 janvier, exactement… A l’Assemblée, sur tous les bancs, on a fini par la voter, cette loi Veil tant chahutée… L’IVG est autorisée, c’est un verrou qui a sauté… Et le désir peut respirer et le plaisir se libérer. Le chemin, dégagé, on se prend à rêver, d’un monde où on peut s’attraper, et se serrer, et se frotter, et on peut même s’emboîter joyeusement sans redouter l’enfant qu’on a pas désiré…  C’est l’éros sans le thanatos, fornication sans punition, oh oui ça va être tellement bon…

Ah non pardon, ça pourrait l’être, enfin je crois, enfin peut-être… Sans nos croyances, nos injonctions, normées, carrées, phallo-centrées,  sans ce culte, cette dévotion, à la Sainte Pénétration. C’est pas que j’aime pas, j’ai pas dit ça. C’est juste que c’est un peu dommage, d’avoir que ça, dans les bagages. De se contenter du rivage, quand on peut partir en voyage. Allez ce soir, on élargit et l’horizon de nos envies, et la palette de nos lubies… Frisson canaille, garanti. 

Publicité

Maïa Mazaurette vient nous présenter ses nouveautés éditoriales 

- Sortir du Trou / Lever la Tête, éditions Anne Carrière

- Le sexe selon Maïa, aux éditions La Martinière

Pascal Picq, Paléoanthropologue, Maître de conférence au Collège de France, vient de sortir le livre Sapiens contre Sapiens. 

Laélia Véron, enseignante-chercheuse en stylistique et langue française à l'université d'Orléans sort le podcast sur la langue française et ses usages "Parler comme jamais": co-autrice, du  livre "le français est à nous" (aux éditions La découverte), nous parle de la féminisation du Cac 40, les instances de direction des grandes entreprises françaises se féminisent peu à peu. 

et Christophe Martet, Journaliste et rédacteur en chef de Komitid, le site d’information LGBT+nous parle de l'Enquête : Être LGBT+ dans les grandes écoles de commerce ou l'homophobie comme quotidien. Par ailleurs, il nous apprends que le premier pilote séropositif à être autorisé à piloter seul un avion. Il nous confirme pas la même occasion que le délai du don du sang (4 mois) est aligné pour les personnes gays comme pour les personnes hétérosexuelles multipartenaires

Références

L'équipe

Giulia Foïs
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Production
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Chronique