Publicité
Résumé

Les dessous des Chandelles de Valérie Hervo

En savoir plus

La gamine est solitaire, la gamine porte un secret. Chez elle on lui a dit de se taire – sa mère un peu autoritaire.

Chez les sœurs elle apprend l’amour, le vrai, pas c’lui qui salit tout.

Publicité

Elle n’y a pas beaucoup d’amis, pas d’animal de compagnie. T’façons la compagnie elle fuit, t’façons personne ne la croirait, la gamine garde bien son secret.

Peut-être elle le crie à la lande, peut-être qu’elle crie dans la forêt, les arbres au moins, ils peuvent l’entendre, sans la moquer, sans la juger. Alors elle part souvent marcher, elle se dit qu’elle ira très loin, très loin d’ici oui, loin des siens. Avec son secret, son silence, ça vous tient d’bout une existence.

A l’intérieur, ça brûle, ça flambe. Comme ce sapin qu’elle voit brûler, en plein milieu de la cheminée. C’est elle qui l’y avait jeté, de joie ou de rage, on sait pas, la gamine ne l’explique pas, c’était Noël qui passait pas, Noël qui lui foutait les glandes, alors elle met même les guirlandes, dans le feu tant pis, si elle en prend une, au moins elle se sent exister, la gamine au si lourd secret. Et elle l’embrasse, et elle l’enlace, tout contre elle, il va la coller, des mois, et puis tiens, des années, si prêt qu’elle peut bien l’oublier. Fermer les yeux, faire ce qu’elle veut, et puis danser, danser, danser. Son corps parle autant qu’elle se tait, elle est belle, elle est regardée, désirée se croit réparée, et puis un jour elle va se cogner, en plein dans la réalité, un jour elle peut plus l’éviter. Alors elle se met à raconter.

Références

L'équipe

Giulia Foïs
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Production
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Chronique