Zazie Tavitian
Zazie Tavitian ©Radio France - Anne Maréchal
Zazie Tavitian ©Radio France - Anne Maréchal
Zazie Tavitian ©Radio France - Anne Maréchal
Publicité

Journaliste spécialisée dans l'alimentation et podcasteuse indépendante, Zazie Tavitian enfile un nouveau tablier : celui d'autrice de bande-dessinée. Son premier roman graphique "À la recherche de Jeanne", son enquête familiale et culinaire, a donné l'eau à la bouche d'Alex et Tanguy.

Avec

Cette saison 2 de Pastek révèle chaque semaine de nouvelles pépites du monde numérique ! Pour ce cinquième épisode (sans Twitch pour cause de grève), c'est au tour de Zazie Tavitian, journaliste spécialisée dans l'alimentation et podcasteuse indépendante, de mettre le couvert avec Alex et Tanguy.

Zazie Tavitian, l'invitée de la semaine

Zazie Tavitian, c'est d'abord une journaliste spécialiste du monde culinaire. Elle travaille depuis 10 ans pour différents médias en presse écrite et radio (L’Obs, Vice, Les Inrockuptibles, Le Fooding) sur des thèmes liés à l’alimentation. Mais c'est aussi une créatrice de podcasts indépendante, qui aime cuisiner ses sujets autour des enjeux sociétaux, parler d'histoires de famille ou de l'intimité de personnalités connues. Chacun de ses projets ( ou presque) tourne autour de la cuisine. Entre ses nombreux podcasts ( Casseroles, Le monde de la cuisine a-t-il raté son #MeToo, À la recherche de Jeanne - Prix SCAM 2020 du documentaire -,  Dans le ventre) et ses chroniques dans l’émission On va déguster sur France Inter, autant dire que Zazie Tavitian croque son métier à pleines dents.

Publicité

À ce CV bien gourmand, elle peut désormais ajouter celui d'autrice de bande dessinée. Invitée de Pastek ce jeudi 29 septembre, elle vient nous présenter son premier roman graphique, "À la recherche de Jeanne", une version illustrée de son podcast du même nom. Au fil des pages de cette BD aux belles couleurs pastel, elle retrace le parcours de son arrière-arrière grand-mère, Jeanne Weill. Une enquête au point de départ singulier pour la gastronome qu'est Zazie Tavitian : un carnet de recettes laissé par son aïeule avant d'être déportée puis assassinée en camp de concentration nazi polonais, à Sobibór, en 1943.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Tout commence en 2018. Cet été-là, Zazie apprend, grâce à sa cousine Racheli, une cousine vivant à Tel Aviv, l’existence de ce fameux livre de recettes tenu par son arrière-arrière-grand-mère. Dans la famille, tout le monde connaît Jeanne mais personne ne parle d’elle. Sa déportation et sa mort sont des sujets tabous. Quand ils évoquent cette destinée tragique, la discussion tourne court. Mais la découverte de ce carnet rempli de spécialités juives ashkénazes (mais pas que) donne une autre dimension au destin de son aïeule. Zazie veut en savoir plus : qui était Jeanne avant de finir en camp de d'extermination ? Quels souvenirs a-t-elle semé derrière elle ? Zazie démarre alors son enquête et entame un voyage aussi bien familial, historique et culinaire.

D'Israël à Paris, en passant par la Bourgogne, nous voilà à accompagner Zazie sur les traces de son ancêtre. Entre les lignes (ou les bulles), on suit les empreintes laissées par la Shoah dans la mémoire, tant individuelle que collective. Elle choisit de nous dépeindre toutes les facettes de Jeanne, née Ullmann, qu'on retrouve à chaque étapes de sa vie : une enfance passée à Genève en Suisse, un mariage arrangé avec Raphaël Weill, un quotidien bourgeois dans un appartement huppé du XVIe arrondissement de Paris, son amour pour ses enfants et son mari, le déchirement de la séparation forcée par la guerre. Avec, au coeur de ce parcours de vie, la cuisine. Cette dernière, grâce aux recettes de Jeanne, sera centrale dans la prise de contact avec des membres de sa famille que Zazie ne croise presque jamais.

C’est donc aux fourneaux que l’on rencontre l'ensemble des personnages, ce qui permet à la narration de défiler : À Tel-Aviv, avec sa cousine Racheli, Zazie Tavitian confectionne des « pets de nonne », une petite douceur frite saupoudrée de sucre et de cannelle qui les fera d'ailleurs bien rire, avec son drôle de nom. À Jérusalem, avec sa tante Marichou, elle s'attèle à une recette riche en beurre et en crème, des gnocchis suisses. À Binyamina, avec sa tante Nadine, elles tentent une charlotte aux pommes sans farine (un ingrédient oublié - volontairement ou non par Jeanne - qui donnera un résultat visuel plutôt bizarre, mais au goût exquis). Avec Dominique, la petite-fille de Jeanne, à Paris, elles cuisinent des artichauts à la bohémienne. Dans la BD, cette épopée gastronomique se conclut par un gâteau au chocolat, autour duquel toute la famille se réunit. Une scène de fin qui oscille entre l'imaginaire et le réel. Au lecteur de décider, et à vous, auditeurs de le découvrir. Quant à Alex et Tanguy, ils se sont régalés !

En savoir plus sur Zazie Tavitian, ses podcasts et ses chroniques culinaires

Podcasts : Casseroles, 30 secondes chrono, Le monde de la cuisine a-t-il raté son #MeToo À la recherche de Jeanne, Dans le ventre

Sa chronique dans On va déguster sur France Inter : Rencontres et Découvertes

Instagram : @zaziemiammiam

Twitter : @ZazieTavitian

Le top de l'actu du 29 Septembre

Chaque semaine, avant d'accueillir leur invité, Alex Vizorek et Tanguy Pastureau commentent et partagent leur "top de l'actu".

Le top de l'actu de Tanguy Pastureau

Le top de l'actu d'Alex Vizorek

La revue de presse du 29 Septembre

Après cette interview gourmande et ce top de l'actu qui ne manquait pas de mordant, Pastek se conclut par la célèbre (pour ne pas dire mythique) revue de presse de Tanguy et Alex. Les deux compères partagent avec vous, que vous soyez fidèles ou de passage, les pages qu'ils ont préférées dans les magazines de la semaine ou du mois.

Ce jeudi 29 Septembre, accompagnés de Lulu, nos joyeux humoristes se sont d'abord attardés dans les pages de Valeurs Actuelles où l'on découvre Sandrine Rousseau autrice d'un sombre polar et qui aurait autrefois jeté des sorts à un de ses maitres de conférence. Tanguy a ensuite jeté un coup d'oeil à L'Obs qui consacre aussi un article à la députée EELV sur ses capacités à marcher le terrain pour occuper celui de l'extrême droite. Il a aussi été touché par le numéro du Point de cette semaine, qui revient sur les cinquante ans de l'hebdomadaire et où tout le monde à l'air d'aller bien. Cette revue de presse ne serait pas complète sans Paris MatchFlorence Foresti se demande si son nouveau mec n'est pas plus amoureux de son chien que d'elle. Enfin, Alex est allé scrollé sur Slate qui nous parle de Game of Thrones, poids de dragon, atmosphère et narcotiques.

Retrouvez Pastek toutes les semaines sur Twitch et participez en direct dans le chat !

  • La chaîne Twitch de France Inter.
  • Ce jeudi 29 Septembre, pas de live Twitch avec Zazie Tavitian... mais vous pouvez retrouver son interview et l'intégralité de l'émission sur le site et l'application France Inter.
  • Prochain rendez-vous en direct le jeudi 6 Octobre à 11 heures Aria Crescendo, enseignante de yoga et mannequin, pour son livre Invincible (First) !

Merci à Lulu pour sa contribution, à Pauline Laverdure à la prise de son, à Laurent Parlé à la réalisation, à Thierry Dupin à la programmation musicale, et à Mathilde Sourd à la programmation !

La programmation musicale de l'émission

  • Davis Walters - "No One", 2022
  • Metronomy - "Right On Time", 2022

Le générique de l'émission

General Elektriks, "Party Like A Human", 2021

L'équipe

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Production
Alex Vizorek
Alex Vizorek
Alex Vizorek
Production
Mathilde Sourd
Collaboration
Laurent Paulré
Réalisation
Thierry Dupin
Programmation musicale