Yugnat999 : pour un monde mèmeur

Alex et Tanguy avec le créateur de mème le plus connu de France : Tanguy, alias Yugnat999, le 1er décembre 2022.
Alex et Tanguy avec le créateur de mème le plus connu de France : Tanguy, alias Yugnat999, le 1er décembre 2022. ©Radio France - Mathilde Sourd
Alex et Tanguy avec le créateur de mème le plus connu de France : Tanguy, alias Yugnat999, le 1er décembre 2022. ©Radio France - Mathilde Sourd
Alex et Tanguy avec le créateur de mème le plus connu de France : Tanguy, alias Yugnat999, le 1er décembre 2022. ©Radio France - Mathilde Sourd
Publicité

Pour le douzième épisode de Pastek, Alex et Tanguy reçoivent un autre Tanguy. Mais pas n'importe lequel : le créateur de mèmes le plus connu de France avec son compte Instagram Yugnat999 !

Avec
  • Yugnat 999 Instagrameur

Tanguy, alias Yugnat999, est le premier “mèmeur” de France, le plus célèbre créateur de mèmes français.

D'un simple groupe Facebook, les "Neurchis de mèmes", à son compte Instagram Yugnat999, son personnage de "mème Lord autoproclamé du net", professionnel de l'auto-dérision, est devenu une référence dans l'univers du mème avec plus de 596K abonnés sur le réseau social.

Publicité

Petite définition du mème

Le mème, c'est une image (ou vidéo ou GIF) décalée accompagnée d’un texte humoristique ou sarcastique écrit en lettres majuscules et en gras. Mais selon Tanguy, c'est un peu plus compliqué qu'une simple image drôle et une légende : “ C’est un phénomène de réplication et d’appropriation d’un contenu (qu’il soir audio, vidéo ou image). C’est quelque chose qui s’est énormément développé sur Internet grâce aux réseaux sociaux et les plateformes d'échange”.

Tanguy, alias Yugnat999, est l'invité de la semaine

Tanguy a 29 ans et a grandi avec Internet. Adolescent, il en expérimente la démocratisation en temps réel : il passe son temps sur les forums un peu geeks, traîne sur des sites de partage d'image (les "imageboards") comme Reddit, 4chan ou 9gag. Grand consommateur de contenus, c'est comme une évidence quand il tombe sur les mèmes : c'est le coup de foudre.

En 2016, il est en échange universitaire à Dublin. Sauf qu'une fois tous ses potes partis, il se retrouve seul... et il faut dire qu'il s'ennuie. Alors, il donne corps à sa passion en créant le compte Facebook "Neurchi de mèmes" ("chineur de mèmes", en verlan). Le principe : regrouper les perles du net en matière de mèmes en permettant à tout membre du groupe de partager ses pépites. Le succès est fulgurant, ce que Tanguy n'avait pas vu venir.

Rapidement, les "neurchis" se mettent à créer une myriade de groupes satellites dédiés à des contenus spécifiques à ne plus savoir où donner de la tête : neurchis de faits divers, neurchis de confinement, neurchis de Friends, neurchis philosophiques, catholiques traditionnels ou encore bretons...

Pendant deux ans, Tanguy continue de poster sur ces groupes. Mais la politique de Facebook en matière de publications de contenus est rude : à peine un GIF posté qu'il se fait bannir du réseau social. Et à force de les enchaîner, ce à quoi s'ajoutent les "puristes" du mème qui lui reprochent de publier en franglais, Tanguy décide de claquer la porte et quitte le réseau social.

C'est qu'en même temps, il ne souhaite plus seulement chiner et partager des mèmes : il veut créer. Alors, il jette son dévolu sur Instagram. Si au début, il ne compte que 1000 abonnés, la mécanique du repost, du tag et du bouche à oreille, porte ses fruits.

Sa communauté ne cesse de s'agrandir, et quand des artistes comme Vladimir Cauchemar ou Roméo Elvis (pour qui il a fait la promotion de son album "Chocolat") partagent ses contenus, c'est le buzz : de 3000 abonnés en 2018, il en récolte plus de 200 000 rien qu'en 2020 ! La même année, il atteint le demi million, ce qui lui vaudra la certification Instagram, qui, si elle ne lui apporte rien de concret sur le papier, lui permet de revendiquer le titre de premier mèmeur de France.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Aujourd'hui, il peut se réjouir de ses 596 000 followers sur Instagram, avec 19 361 publications. Il faut dire qu'entre 1 et 10 mèmes postés par jour, sa page, orientée à gauche et généraliste, ne désemplit pas et continue de s'étoffer davantage.

La recette du mème à la sauce Yugnat999

Yugnat maîtrise l'art de l'image détournée pour parler de nous, de nos angoisses, de nos déboires, de notre société et tout ce qu'il y a de plus grotesque en elle. Ses thématiques favorites : le milieu de la fête et de la drogue, l'anxiété, les personnalités du milieu artistique ou politique...

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour celui qui définit son compte Instagram comme un “shitposting vie” (un endroit où il raconte de grosses conneries directement inspirées de nos existences), l'actualité reste sa source principale d'inspiration.

Pour le reste, il pioche dans ce qu'il vit au quotidien, des échanges avec ses amis, sa famille, des ses rencontres avec des gens, du travail, ce qui a pu l'interpeller... tout comportement peut être utilisé afin d'être transformé en contenu.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dès qu'il a un moment de libre, il arpente Internet de long en large : "une énorme curation puis une appropriation", une sorte de chasse aux images pour dénicher celles qui colleront le plus à la situation.

Animaux (plus ou moins mignons), politiques ( il se sert souvent d'Emmanuel Macron), célébrités scènes de films, personnages de dessin animé ou de pop culture, mode... sa créativité n'a (presque) pas de limites.

Mais la recette du mème parfait ne saurait être complète sans une bonne légende, toujours en franglais (l'ADN de son compte et une quasi obsession) :

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dans la vraie vie, Tanguy fait la part des choses entre celui qu'il est réellement et son personnage, qu'il considère comme son "alter-égo". Ses mèmes, il les fait à la pause cigarette, dans le métro, aux toilettes : ça reste un hobby, pas un métier. Il est clair à ce sujet : être mèmeur à plein temps, ce n'est pas viable économiquement (il n'aurait pas de quoi payer un loyer), du moins en France pour le moment.

Il lui arrive de faire des partenariats avec des célébrités et des marques, mais cela reste marginal. En effet, peu sont prêtes a se moquer (même gentiment) de leur propre univers pour vendre leurs produits. Et si jamais on lui demande de faire de la publicité pour du blanchiment de dents, ça part direct à la poubelle. Pour vivre, Tanguy compte sur son véritable métier, dans la finance. Mais nous n'en saurons pas plus, car il veut rester discret sur sa vie privée et ne pas tout mélanger.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Suivre Yugnat999 sur ses réseaux

Si son réseau social préféré, "c'est la vraie vie", son compte Instagram reste "the mème place to be". On retrouve aussi ses créations sur TikTok et Twitter :

Et même s'il n'est plus sur le groupe "Neurchi de mèmes", il reste présent sur Facebook avec " Boys don't meme, but men do".

Le top de l'actu du 1er Décembre

Avant de recevoir le mème Lord d'Internet, Tanguy et Alex ont fait le tour des dernières News les plus insolites pour leurs tops de l'actu.

Le top de l'actu de Tanguy Pastureau

Le top de l'actu d'Alex Vizorek

La revue de presse du 1er Décembre

Après le passage de Yugnat999, nos deux humoristes se livrent à leur mythique revue de presse.

Tanguy commence avec la Une de Closer : le mariage normand de Sophie Davant et William Leymergie est annulé. Veuf depuis deux ans, il n'était pas prêt à dire oui pour la vie un nouvelle fois. Mais le magazine nous rassure : leur amour n’en reste pas moins aussi solide. Dans Voici, notre humoriste s'attarde rapidement sur la page "trop tard elle l'a dit", où Sandrine Rousseau confie qu'elle a perdu quatre kilos en trois jours après son passage dans On n'est pas couché le 30 septembre dernier.

Alex a parcouru le site de Slate qui relate un fait divers qui sent bon le parmesan. Amanda Ramirez, poursuit en justice la marque de pâtes Kraft Heinz pour publicité mensongère. En effet, cette Américaine a vu le ciel lui tomber sur la tête quand elle remarqué que ses macaronis n'étaient pas cuits au bout des 3 minutes 30 comme indiqué sur le paquet.

Tanguy enchaîne sur Paris Match avec un tigre coincé entre une quarantaine de Jeeps, ce qui en dit long sur l'impact de ce business des safaris envers le bien-être animal. Il nous parle aussi d'Emmanuel Macron qui est toujours à fond (il parait qu'il ne dort jamais). Le chef de l'Etat rit lui-même de son dynamisme inépuisable, tandis que ses conseillers ont du mal à suivre la cadence.

Alex a trouvé un article qui jumelle ses deux passions : la science et le sexe. Dans Sciences et Avenir, il apprend que c’est la première fois depuis 60 ans qu’un nouveau mécanisme d’action de contraception apporte une preuve d’efficacité. C'est issu d'un polymère de crustacé, et pour le moment, ça marche au moins sur les brebis.

Dans L'Obs, Tanguy apprend que Laurent Wauquiez revient : "En 2027 ce sera soit moi, soit Marine Le Pen", a-t-il déclaré à l'hebdomadaire. Un portrait d'un homme qu'on ne voit plus beaucoup dans les médias, mais qui se prépare dans l'ombre...

Tanguy passe ensuite un coup d'oeil dans Point de Vue, qui nous parle du Duc de Chartres au bal des débutantes où il y avait tout le gratin aristocratique. Autre sujet, deux mariages : celui de la petite fille de Joe Biden, Naomi et celui de la fille de Donald Trump, Tiffany. Si la première a pu profiter du cadre de la Maison Blanche, la seconde a dû se contenter d'une cérémonie en plein air en Floride (quand même).

Avec Géo, Alex se met au sport, et pas n'importe lequel : le lancer de panse de brebis en Ecosse. L'objectif : lancer le projectile le plus loin possible depuis un fût de whisky affublé d'un kilt. Cette discipline traditionnelle écossaise a même son championnat du monde, tous les ans à la mi-juin. Alors même que ce sport était un canular à la base.

Tanguy a lu Le Point et son article sur Manuel Valls qui s'est vu infliger une amende de 276 698 euros par la Cour des comptes espagnole pour irrégularités dans les dépenses de campagne aux municipales de Barcelone de 2019. C'est du propre.

Dans Valeurs Actuelles, Tanguy apprend que les Marocains submergent le Belgique, en référence aux débordements en marge du match du Maroc contre les Diables Rouges. Le magazine parle même de "Belgikistan", arguant que "derrière les émeutes", c'est "la dérive d'une société multiculturelle rongée par l'islamisme". Super.

Alex termine avec Le Chasseur Français et son édition de décembre sur les sangliers en rute. Apparemment, ces derniers bavent du groin sur les arbres pour signifier à leurs concurrents qu'ici, c'est chez eux.

Retrouvez Pastek toutes les semaines sur Twitch et participez en direct dans le chat !

Merci à Lulu pour la modération du chat en direct, à Laurent Baudouin pour la vidéo et à Clément Vuillet pour la prise de son ! Sans oublier Mathilde Sourd à la programmation, Laurent Paulré à la réalisation et Thierry Dupin à la programmation musicale de l'émission.

La programmation musicale de l'émission

  • Flavien Berger - "D'ici là", 2022
  • La Femme - "Y tu te vas", 2022

Le générique de l'émission

General Elektriks, "Party Like A Human", 2021

L'équipe