Non, Roy Orbison n'a pas écrit "Oh, Pretty Woman" pour Julia Roberts

Richard Gere et Julia Roberts dans "Pretty Woman", un film de Gary Garry Marshall
Richard Gere et Julia Roberts dans "Pretty Woman", un film de Gary Garry Marshall ©Maxppp - picture-alliance
Richard Gere et Julia Roberts dans "Pretty Woman", un film de Gary Garry Marshall ©Maxppp - picture-alliance
Richard Gere et Julia Roberts dans "Pretty Woman", un film de Gary Garry Marshall ©Maxppp - picture-alliance
Publicité

Ça commence par des talons qui claquent. Et une guitare qui a l’air de poser une question. « C’est qui celle-là ? »

Une femme. Qui appartient à une catégorie que je trouve fascinante. Les femmes qui savent toujours où elles vont.

C’est donc l’histoire d’une belle femme qui marche dans la rue et d’un type qui la regarde, au bord de la pamoison.

Publicité

En 2018, d’aucuns pourraient imaginer qu’il s’agit de harcèlement de rue. Que nenni.

Parce que Roy Orbison était un homme qui posait un genou à terre plutôt qu’une main au cul. 

On a d’ailleurs tort de ne retenir que le refrain de cette chanson, alors qu’elle recèle en son sein une ballade romantique.

L'équipe