Publicité
En savoir plus

!

Il y a 40 ans pile, la France entière dansait sur "L'Été Indien" de Joe Dassin. Pour commencer la semaine, Pop & Co propose donc une histoire des slows, un genre en voie de disparition.

Dancing to their own music
Dancing to their own music
© CC BY-NC-ND 2.0 - Lorenia

En 1955, pour miauler "Only You ", les Platters mettaient les formes avec costard blanc et nœud papillon, à une époque où les filles portaient la jupe aux genoux.

Publicité

Les années 1950 posent les deux fondamentaux du slow : il s'agit soit d'une déclaration d’amour , soit d'un chagrin après rupture .

Il faut attendre la libération sexuelle pour que le slow devienne cochon. Et en 1969, ce fut l’orgie.

la suite à écouter...

►►► ALLER + LOIN | (ré)écouter Tubes & Co consacré à "L'Été indien" de Joe Dassin

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

Références

L'équipe

Rebecca Manzoni
Rebecca Manzoni
Rebecca Manzoni
Production
Hugo Combe
Hugo Combe
Hugo Combe
Collaboration
Flora Bernard
Réalisation