Visuel Podcast "Poutine, le tsar soviétique" (1800x1200)
Visuel Podcast "Poutine, le tsar soviétique" (1800x1200)
Visuel Podcast "Poutine, le tsar soviétique" (1800x1200) ©Radio France - Atelier graphique
Visuel Podcast "Poutine, le tsar soviétique" (1800x1200) ©Radio France - Atelier graphique
Visuel Podcast "Poutine, le tsar soviétique" (1800x1200) ©Radio France - Atelier graphique
Publicité
Résumé

Philippe Collin vous propose d'analyser comment Vladimir Poutine entretient déjà très jeune la nostalgie d'une Russie puissante, fantasmée par laquelle il cimente toujours aujourd'hui la société russe. Avec à l'appui, un récit de l'histoire réarrangé pour justifier ses actuels projets.

avec :

Isabelle Mandraud (correspondante à Moscou pour Le Monde.), Andreï Kozovoï (Maître de conférences à l'université Lille 3).

En savoir plus

Enfance à Leningrad et jeunesse en URSS

Vladimir Poutine naît le 7 octobre 1952 à Leningrad, dans un environnement urbain encore marqué par le siège mené contre les Nazis durant la Seconde guerre mondiale. Issue d'une famille modeste, il grandit face à lui-même, avec les fantômes de ses frères aînés morts avant sa naissance, dans un appartement communautaire extrêmement réduit, dans lequel il est resté jusqu'aux débuts des années 1980.

Le jeune Poutine évolue dans des conditions de vie précaires, dans un contexte post-stalinien qui voit la criminalité grimper. Un phénomène de bandes qui influe sur sa personnalité. Vous verrez comment cet enfant des rues se met alors au sport de combat pour s'aguerrir, pour renforcer son autorité naturelle et faire de l'esprit de combativité une philosophie de vie générale, qui rejoint la discipline très martiale qu'on lui connaît aujourd'hui, typique des années soviétiques.

Publicité

Révisionnisme et nostalgie précoces d'une Russie puissante

Philippe Collin analyse ensuite les circonstances qui font que le jeune Poutine grandit avec une image idéalisée de Staline. Ce dernier n'avait pas oublié de perpétuer, avant sa mort, son image propagandiste de grand vainqueur de la Seconde guerre mondiale face à l'Allemagne nazie, de libérateur des peuples du monde entier. Poutine cultive alors très jeune la nostalgie d'une grandeur russe éprouvée depuis la mort de Staline. Le jeune Vladimir baigne dans un culte de la Seconde Guerre mondiale qui cimente la culture et les mœurs soviétiques, alimente un idéal de civilisation russe via un récit détourné de l'histoire basé sur la souffrance que les Soviétiques ont enduré pour vaincre les nazis.

Une manifestation de patriotisme mémoriel détournée en instrument de propagande puisque c'est à cela, vous le verrez, que tient cette doctrine de "dézanification" utilisée aujourd'hui par Vladimir Poutine pour justifier la guerre menée en Ukraine. Il s'agit de faire rejaillir un sentiment patriotique, pour rassembler derrière lui le peuple russe par le souvenir de la grande victoire face aux Nazis.

Intervenants

Isabelle Mandraud, journaliste au Monde, ex-correspondante à Moscou. Auteure avec Julien Theron de "Poutine, la stratégie du désordre" (Tallandier 2021).

Andreï Kozovoï, historien, maître de conférence à l’Université de Lille. Auteur de "Les Services secrets russes des tsars à Poutine" (Éditions Tallandier, nouvelle édition en mai 2022), de "Brejnev, l’antihéros" (Perrin, 2021), et de "Russie, réformes et dictatures" (Perrin, 2017).

L'équipe

Récit et production : Philippe Collin 
Réalisation : Violaine Ballet 
Lectures : Nicolas Lormeau de la Comédie Française 
Équipe éditoriale : Irène Menahem et Aude Cordonnier
Reportage : Martine Abat 
Documentation sonore : Frédéric Martin
Mixage : Basile Beaucaire

Références

Archives sonores

Ici Moscou, Radio-Moscou, 1961

Démission de Boris Eltsine, France Inter, décembre 1999

Serment de Vladimir Poutine, Brut, février 2022

Le nouvel an 2000, France 2, décembre 1999

Encerclement de Leningrad, Journal Les Actualités Mondiales, 1941

Les lectures de Serge, Cinq colonnes à la une, 1967

Visite de Leningrad, Panorama, 1966

Elections de Donald Trump, RSBN, août 2016

La crise des missiles de Cuba, Liaison téléphonique avec New York depuis L'ONU, octobre 1962

Stalingrad, Actualités Françaises, 1945

Le régiment des immortels, Le courrier de Russie, Une survivante du Goulag, Cinq colonnes à la une, 1963

Moi Ivan, Annales de la violence, 1956

Valentina Tichomirova, ouvrière à Leningrad, Cinq colonnes à la une,1967

Films

Documentaire "Poutine, le retour de l’Ours dans la danse" de Frederic Tonoli, 2021

"Leningrad" de Alexander Buravsky, 2007

"La porte d’Illitch (J’ai 20 ans)" de Marlen Khoutsiev, 1965

"Est / Ouest" de Régis Wargnier, 1999

"Les boxeurs" de Vladimir Gontchoukov, 1941

Série TV - "Le Bureau des légendes" de Eric Rochant, 2020

Documentaire - "La vengeance de Poutine" d'Antoine Vitkine, 2022

Documentaire "Funérailles d’Etat" de Serguei Loznitsa, 2019

Documentaire "La Marche des héros" de Irina Venzher (archives russes : TSSDF), 1945

"Andreï Roublev" de Andreï Tarkovski, 1969

Documentaire "Staline par Staline" de Nino Kirtadze, 2015

"Soleil trompeur" de Nikita Mikhalkov, 1994