J. Edgar Hoover, Directeur du FBI, à son bureau ©Getty
J. Edgar Hoover, Directeur du FBI, à son bureau ©Getty
J. Edgar Hoover, Directeur du FBI, à son bureau ©Getty
Publicité
Résumé

John Edgar Hoover (1895 - 1972) a dirigé d’une main de fer le FBI (Federal Bureau of Investigation), autrement dit la police fédérale des États-Unis de 1924 à sa mort, 48 ans plus tard, soit sous l’autorité de huit présidents successifs, de Coolidge à Nixon...

En savoir plus

On a dit de lui que c'était le plus grand salaud d'Amérique ! John Edgar Hoover, le patron du FBI, pendant presque un demi-siècle. Un cas unique dans l'histoire de l'administration États-unienne où à la suite de l'élection d'un nouveau président, il est d'usage de remplacer la plupart des hauts fonctionnaires. Ce qu'on appelle là-bas le "spoil system"... C'est à dire littéralement le "système des dépouilles". 

Mais Hoover, lui, a vu passer huit présidents sans jamais quitter sa prestigieuse fonction. Et il est mort à 77 ans alors qu'il était encore à son poste...

Publicité

Alors comment expliquer cette exceptionnelle longévité ? Alors même que certains de ces présidents brûlaient d'envie de se débarrasser de lui. Mais aucun n'a osé passer à l'acte. De quoi avaient-ils donc peur ? Le tout-puissant Hoover a-t-il réellement exercé un chantage sur ces dirigeants, comme on l'a longtemps insinué ? 

Et, au-delà, a-t-il abusé de son pouvoir pour exercer une surveillance sur ses concitoyens, contraire à toutes les traditions démocratiques américaines ? A quoi servaient les dizaines de millions de fiches individuelles accumulées pendant toutes ces années. 

Je mènerai une guerre sans merci contre les ennemis de mon pays, avec toute mon habileté pour que chaque mission accomplie soit un chef d'œuvre (J. Edgar Hoover)

Emblème du Federal Bureau of Investigation
Emblème du Federal Bureau of Investigation
© Getty - Bretman

Programmation musicale

  • Bruno Letort  Urgent message 
  • Barry Adamson  Who killed the bird 
  • Dinah Washington  Send me to the 'lectric chair 

Bibliographie