Jean Paul Sartre et Simone De Beauvoir à la sortie d'une audience judiciaire concernant Jean Pierre Le Dantec, directeur du journal "La cause du peuple", l'un des responsables de "La gauche prolétarienne"
Jean Paul Sartre et Simone De Beauvoir à la sortie d'une audience judiciaire concernant Jean Pierre Le Dantec, directeur du journal "La cause du peuple", l'un des responsables de "La gauche prolétarienne"
Jean Paul Sartre et Simone De Beauvoir à la sortie d'une audience judiciaire concernant Jean Pierre Le Dantec, directeur du journal "La cause du peuple", l'un des responsables de "La gauche prolétarienne"  ©AFP - Aimé Dartus / Ina
Jean Paul Sartre et Simone De Beauvoir à la sortie d'une audience judiciaire concernant Jean Pierre Le Dantec, directeur du journal "La cause du peuple", l'un des responsables de "La gauche prolétarienne" ©AFP - Aimé Dartus / Ina
Jean Paul Sartre et Simone De Beauvoir à la sortie d'une audience judiciaire concernant Jean Pierre Le Dantec, directeur du journal "La cause du peuple", l'un des responsables de "La gauche prolétarienne" ©AFP - Aimé Dartus / Ina
Publicité
Résumé

Le maoïsme français est l´un des courants politiques et culturels le plus étonnant de l´après guerre. Il a séduit des personnalités comme Jean-Paul Sartre, Jean-Luc Godard ou encore Philippe Sollers, a encouragé les événements de mai 68 et a impulsé le mouvement des femmes et celui des homosexuels en France.

En savoir plus

Ce fut une divine surprise !  Ainsi est apparu après coup l'éruption de Mai 68 aux futurs dirigeants de la Gauche prolétarienne, ceux qu'on allait appeler les Maos, en raison de leur attachement à la Chine de Mao Zedong, celle de la Révolution culturelle. Oui, une divine surprise, car ce qui s'est déroulé au cours de ce printemps échappait à leurs constructions théoriques. C'est si vrai que beaucoup d'entre eux ont failli passer à côté de l'événement et que ces gauchistes ont souvent pris le train en marche et se sont ralliés tardivement à cette révolution de petits-bourgeois, comme ils la considéraient à ses débuts.

Et pourtant, c'est Mai 68, dont on vient de célébrer le quarantième anniversaire, qui va permettre aux Maos d'émerger sur la place publique et d'occuper le terrain politique à la gauche de la gauche pendant plusieurs années... Une curieuse et parfois tragique aventure où la violence l'a disputé au mysticisme. Où la fidélité aux principes maoïstes a atteint des sommets d'aveuglement et où une bonne partie de l'intelligentsia française a sombré dans un culte aussi enthousiaste qu'incompréhensible...

Publicité

Toutefois, et c'est toujours une interrogation qui demeure, cette fièvre révolutionnaire n'a pas débouché sur une dérive sanglante comparable à celle des Brigades rouges italiennes ou de la Fraction armée rouge allemande...

Pourquoi ?

Programmation musicale

  • Claude Channes  Mao Mao 
  • Dominique Grange  Les nouveaux partisans 
  • Kaleisdoscope   Keep your mind open 

Bibliographie 

Références

L'équipe

Patrick Pesnot
Production
Djubaka
Programmation musicale
Rebecca Denantes
Collaboration
Michèle Billoud
Réalisation