Les réfugiés rwandais attendent de la nourriture au camp de réfugiés de Benako en Tanzani, le 21 mai 1994
Les réfugiés rwandais attendent de la nourriture au camp de réfugiés de Benako en Tanzani, le 21 mai 1994
Les réfugiés rwandais attendent de la nourriture au camp de réfugiés de Benako en Tanzani, le 21 mai 1994 ©AFP - Alexander Joe
Les réfugiés rwandais attendent de la nourriture au camp de réfugiés de Benako en Tanzani, le 21 mai 1994 ©AFP - Alexander Joe
Les réfugiés rwandais attendent de la nourriture au camp de réfugiés de Benako en Tanzani, le 21 mai 1994 ©AFP - Alexander Joe
Publicité
Résumé

Les responsabilités accablantes de la France dans le déclenchement du génocide, un événement majeur qui demeure encore aujourd’hui ténébreux...

En savoir plus

L'affaire est délicate et demeure encore aujourd'hui ténébreuse... D'autant qu'il y a en arrière-plan le deuxième plus grand génocide depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale... 800.000 Rwandais massacrés en seulement quelques semaines. Une affaire délicate parce qu'il s'agit ni plus ni moins que de la responsabilité de la France dans cette catastrophe humanitaire !

Que savait Paris ? Et même, quelle aide la France a-t-elle apportée aux génocidaires ? Une aide qui aurait pu se prolonger alors même que les premiers massacres avaient commencé. Et quel a été le rôle du sulfureux capitaine Barril qui s'est toujours délibérément et ouvertement situé dans le camp Hutu, c'est-à-dire celui des tueurs ? Agissait-il au nom de la France lorsqu'il signait de fructueux contrats avec l'état rwandais ? Était-il oui ou non missionné par nos services secrets ?

Publicité

Monsieur X. essaie de répondre à toutes ces questions. 

Programmation musicale

  • Pink Martini and the Von Trapps  Rwanda Nziza 
  • Francis Bebey  Sanza tristesse 

Bibliographie 

Références

L'équipe

Patrick Pesnot
Production
Djubaka
Programmation musicale
Rebecca Denantes
Collaboration
Michèle Billoud
Réalisation