Château de Folembray ©Getty - Heritage Images
Château de Folembray ©Getty - Heritage Images
Château de Folembray ©Getty - Heritage Images
Publicité
Résumé

Nous sommes à Folembray, dans l'Aisne, dans la région des Hauts de France. Avec nos invités, nous parlerons de prison sans barreaux, de lutte contre le décrochage scolaire et de préservation des espaces naturels.

En savoir plus

Aujourd’hui, cap au nord, nous sommes à Folembray, une commune de l'Aisne qui compte près de 1400 habitants. Nous sommes au cœur de ce qu’on appelait la Picardie. Ce bout de France souffre d’une mauvaise image et des clichés qui lui collent a la peau. Mais en grattant un peu, on y découvre de nombreuses richesses, tant sur le plan de l’environnement qu’historique. 

Le château fort de Coucy dans la commune voisine surplombe les environs et nous rappelle l’importance de la région à l’époque médiévale. Les premiers vestiges datent de l’an 920 ! Folembray a aussi été marquée par sa verrerie. Cette industrie a fait vivre de nombreuses familles pendant plus de deux siècles, jusque dans les années 1950, avant sa fermeture.

Publicité

Pourtant, loin des clichés d’une région sinistrée et sclérosée, ce joli village français et ses environs sont la preuve que beaucoup de chose bougent. Les habitants se démènent pour améliorer un quotidien parfois difficile. Dans cette campagne du Nord de la France, il y a de la place pour des projets novateurs et solidaires.

Nous parlerons de la ferme de Moyembrie, où les détenus apprennent à retrouver leur liberté. Nous irons découvrir les splendides espaces naturels de la région et nous nous intéresserons à une école particulière qui aide les enfants « décrocheurs » en milieu rural.

La carte postale

Au Jardin exotique, centre d'accueil pour petits primates, avec son fondateur, Laury Venant.

Nos invités

  • Jean-Baptiste Nouailhac, directeur de la fondation Espérance Ruralités, et fondateur de  l'école Le Cour Clovis 
  • Catherine Coppens, mère d’un garçon scolarisé au Cour Clovis.
  • Eric de Villeroché, président de la Ferme du Moyembrie à Coucy-le Château Auffrique qui accueille d'anciens détenus en fin de peine
  • Jérôme Mory, ancien résident de la Ferme de Moyembrie, qui y est aujourd'hui employé en tant que veilleur.
  • Alexandre Mathieu, musicien et son groupe de musique Tengri.

Merci au café La Thévenotte pour son accueil et à Anne Cohuet pour son aide.

Programmation musicale :

Yelli Yelli : « Tassousmi »

PINK MARTINI : "Sympatique"dasi

Références

L'équipe

Antoine Ly
Production
Aurélie Sfez
Production
Julia Martin
Stagiaire
Théo Raizon
Réalisation