Centre-ville de Champigny-sur-Marne. ©AFP - RIEGER Bertrand / hemis.fr
Centre-ville de Champigny-sur-Marne. ©AFP - RIEGER Bertrand / hemis.fr
Centre-ville de Champigny-sur-Marne. ©AFP - RIEGER Bertrand / hemis.fr
Publicité
Résumé

Nous sommes à Champigny-sur-Marne dans la banlieue est de Paris. Nous discuterons des solutions à mettre en place pour éviter les rixes entre bandes, et d’émancipation des femmes.

En savoir plus

Aujourd’hui, notre radio itinérante s'installe au marché de Champigny-sur-Marne, une commune de 77 000 habitants, située à 15 kilomètres au sud-est de Paris. Champigny-sur-Marne a longtemps été appelée Champigny “la Rouge”, un bastion communiste. Fidel Castro, le leader cubain, est lui-même venu dîner ici chez son ami George Marchais en 1995 : un repas léger mais bien arrosé, de l’aveu de l’ancien secrétaire général du Parti Communiste Français. Mais l’année dernière, Champigny a vécu un coup de tonnerre : la mairie de la ville a basculé au centre droit, après 70 ans de règne communiste. 

Champigny-sur-Marne est une ville tout en contraste. D’un côté se trouve une zone pavillonnaire à cinq minutes des bords de Marne. On y croise des joggers et des rameurs qui font de l’aviron. Vous pouvez profiter d'une pause déjeuner aux guinguettes et même exécuter quelques pas de danse le week-end. 

Publicité

Mais il y a également l’autre facette de Champigny : plus bétonnée, avec ses quartiers populaires. Pendant longtemps, la commune évoquait les cités sensibles, celles du Bois-l’Abbé ou des Mordacs.  Avec la politique de rénovation urbaine, la physionomie de ces quartiers a considérablement changé. Néanmoins, certains problèmes persistent. La violence entre les jeunes a défrayé la chronique ces derniers mois. Nous en discuterons avec Koula Kanamakasy qui a grandi au Bois-l’Abbé et y habite toujours. 

Nous parlerons également du combat d’Asma Ashraf, directrice d'association, exceptionnelle qui aide d’autres femmes à s’intégrer et à s’émanciper. 

A propos d’intégration, nous irons à la rencontre de la communauté portugaise, très présente à Champigny-sur-Marne. Ce sera l’occasion de déguster des spécialités ibériques pour notre apéro. 

Nous terminerons en musique avec Aïcha Touré. Cette artistique campinoise aux multiples talents chantera ne douce mélodie tout en jouant de l’accordéon.

En photos : photo 1 : Koula Kanamakasy et Bamba, photo 2 : Aïcha Touré, photo 3 : Bamba, Moussa Konaté, Hakim Djaziri, et Koula, photo 4 : Asma Ashraf et Hakim, photo 4 : Hakim et Aïcha

La carte postale

Au pied des immeubles, les mains dans la terre avec Luc Pelletier, jardinier, qui prône le lien social dans son jardin urbain.

Nos invités

  • Asma Ashraf, directrice de l’association Femmes relais médiatrices interculturelles
  • Hakim Djaziri, comédien, metteur en scène et auteur
  • Moussa Konaté, champion de boxe thaï, éducateur sportif à Villiers sur Marne, et Koula Kanamakasy, responsable de l’association Kana Jeunesse d’avenir qui lutte et sensibilise contre les rixes entre quartiers
  • Bamba, jeune habitant du quartier des Hautes noues à Villiers sur Marne
  • Aïcha Touré, artiste pluridisciplinaire (auteur, compositeur, interprète, danseuse de claquettes). Elle nous interprête la chanson "Le p'tit coin"
  • José Gaspar, directeur de Prim Land, chaîne d’épiceries portugaises

Merci au Café de l'Euro pour son accueil. 

Programmation musicale : 

  • Yelli Yelli : “Tassusmi”
  • NTM  : "laisse pas trainer ton fils”
  • Dom La Nena “Vejo Passar”
Références

L'équipe

Antoine Ly
Production
Aurélie Sfez
Production
Christophe Imbert
Réalisation
Julia Martin
Stagiaire