De nombreux “thérapeutes” proposent des remèdes coûteux et parfois dangereux aux femmes atteintes d’endométriose, leur promettant de les guérir.
De nombreux “thérapeutes” proposent des remèdes coûteux et parfois dangereux aux femmes atteintes d’endométriose, leur promettant de les guérir. ©Getty - skaman306
De nombreux “thérapeutes” proposent des remèdes coûteux et parfois dangereux aux femmes atteintes d’endométriose, leur promettant de les guérir. ©Getty - skaman306
De nombreux “thérapeutes” proposent des remèdes coûteux et parfois dangereux aux femmes atteintes d’endométriose, leur promettant de les guérir. ©Getty - skaman306
Publicité

L’endométriose, cette maladie gynécologique qui peut provoquer des douleurs extrêmes, et qui est la première cause d’infertilité en France, ne se guérit toujours pas. En conséquence, certaines femmes se tournent vers des médecines alternatives souvent douteuses, et parfois dangereuses.

Près de deux millions de femmes en sont atteintes en France. Pourtant, l’endométriose reste une maladie peu connue qui nécessite souvent une dizaine d’années pour être diagnostiquée, du fait du manque de formation du personnel médical. Elle se manifeste dès les premières règles et se développe jusqu’à la ménopause, pouvant s’étendre à différents organes et provoquer des douleurs extrêmes. Face à l’impuissance de la médecine, de nombreuses patientes se tournent vers des thérapies alternatives qui parfois peuvent s’apparenter à du charlatanisme ou à de l’emprise sectaire.

Certains de ces “thérapeutes” prétendent soigner l’endométriose via des stages de jeûne, des rituels, ou des séances d’hypnose, parfois en visioconférence et à des prix très élevés. Une partie d’entre eux expliquent aux femmes qu’elles peuvent être responsables de leur maladie, qu’elles ont un problème avec leur féminité, ou qu’elles payent pour une faute commise par une membre de leur famille, voire une de leurs ancêtres.

Publicité

Lire l'enquête intégrale :

Ces “thérapeutes” qui prétendent guérir l’endométriose, une enquête de Laetitia Cherel et Manon Vautier-Chollet, cellule investigation de Radio France.

Regarder l'enquête :

La programmation musicale de Secrets d'info :

  • Titre diffusé : PARCELS - Comingback
  • Générique : Clément Léotard et David Gubitsch

L'équipe

Jacques Monin
Jacques Monin
Jacques Monin
Production
Cellule investigation de Radio France
Cellule investigation de Radio France
Cellule investigation de Radio France
Production
Christophe Imbert
Réalisation
Jean-Baptiste Audibert
Programmation musicale
Laetitia Cherel
Journaliste
Mélissa Foust
Collaboration
Nicolas Dewit
Collaboration
Maxime Tellier
Collaboration