Pandora Papers : des milliers de milliards de dollars toujours à l’abri dans des paradis fiscaux. - ICIJ
Pandora Papers : des milliers de milliards de dollars toujours à l’abri dans des paradis fiscaux. - ICIJ
Pandora Papers : des milliers de milliards de dollars toujours à l’abri dans des paradis fiscaux. - ICIJ
Publicité
Résumé

L’enquête internationale des Pandora Papers révèle que de nombreuses personnalités fortunées issues de la scène politique et économique notamment, échappent toujours à l’impôt en ayant recours aux paradis fiscaux. Il s’agit de milliers de milliards d'euros, aux quatre coins du globe.

En savoir plus

Cinq ans après les Panama Papers et malgré les évolutions de la règlementation, la fraude fiscale se porte toujours bien. Nous revenons sur les révélations des Pandora Papers, plus particulièrement sur les clients français qui ont eu recours à la création de sociétés offshore pour échapper à l’imposition, et parfois blanchir de l'argent.

Pendant plusieurs mois, le Consortium International des Journalistes d’Investigation (ICIJ), a examiné près de 12 millions de documents issus de 14 cabinets spécialisés dans la création de sociétés offshore. Les 600 journalistes du consortium, dont fait partie la cellule investigation de Radio France, aux côtés de 150 médias répartis dans 117 pays, ont révélé l'existence de fraudes financières d’ampleur.

Publicité

La nouvelle enquête planétaire de l’ICIJ est, comme son nom l’indique, une boite de Pandore. Elle montre que de nombreux dirigeants et personnalités fortunées échappent à l’impôt grâce à des montages obscurs dans des paradis fiscaux. Parmi ces personnalités : des hommes politiques des hommes d'affaires ou encore des sportifs professionnels. 

Lire l'enquête :

Alors que la France entre en précampagne présidentielle, et que la question d’une juste répartition de l’impôt se posera sans doute, l'enquête des Pandora Papers démontre que de nombreuses personnalités fortunées échappent toujours à l’impôt en ayant recours aux paradis fiscaux.

Avec l’aide d’un avocat français, le Premier ministre Tchèque Andrej Babis a mis en place plusieurs sociétés offshore afin d’acquérir un ensemble immobilier de luxe à Mougins (Alpes Maritimes). La complexité des flux financiers en cause posent question.

Les Pandora Papers permettent de démontrer que des clients étrangers fortunés achètent en toute discrétion des villas luxueuses sur la Côte d’Azur, à travers des montages offshores sophistiqués qui peuvent servir à éviter l’impôt ou blanchir de l’argent.

Les Pandora Papers le montrent : de l’Afrique à la Chine, en passant par la Russie, Dominique Strauss-Kahn facture ses conseils. Il dispose aujourd’hui de deux sociétés personnelles basées dans des zones fiscalement très avantageuses.

Jusqu’en 2016, l’ancien tennisman professionnel apparaît comme bénéficiaire d’une société offshore basée dans les Caraïbes, et gérée depuis l’île de Jersey par un cabinet spécialisé. Résident suisse, Guy Forget plaide “l’incompétence sur les questions fiscales et juridiques”.

Aller plus loin : 

Émission | Cash investigation, DSK, enquête sur un homme d’influence, France 2 

Articles | Les Pandora Papers, Le Monde 

Programmation musicale de Secrets d'info

Références

L'équipe

Jacques Monin
Jacques Monin
Jacques Monin
Production
Cellule investigation de Radio France
Cellule investigation de Radio France