Les tentatives d’arnaques en ligne se multiplient et s’adaptent à de nouveaux secteurs lucratifs.
Les tentatives d’arnaques en ligne se multiplient et s’adaptent à de nouveaux secteurs lucratifs.
Les tentatives d’arnaques en ligne se multiplient et s’adaptent à de nouveaux secteurs lucratifs. ©Getty - Lorado
Les tentatives d’arnaques en ligne se multiplient et s’adaptent à de nouveaux secteurs lucratifs. ©Getty - Lorado
Les tentatives d’arnaques en ligne se multiplient et s’adaptent à de nouveaux secteurs lucratifs. ©Getty - Lorado
Publicité
Résumé

500 millions d’euros sont dérobés chaque année dans le cadre d’arnaques aux faux investissements. Les escrocs agissent de plus en plus sur internet, devenu le terrain de chasse privilégié des arnaqueurs, dont l’imagination est sans limite.

En savoir plus

“C’est un fléau”. Sarah, juriste et mère de famille, raconte, écœurée, comment elle a été manipulée par un escroc rencontré sur les réseaux sociaux. Après plusieurs jours de discussions, il partage une astuce pour arrondir ses fins de mois : investir dans les cryptomonnaies. Mise en confiance, elle accepte de franchir le pas. D’abord une petite somme : 400 euros, “parce qu’au début je suis méfiante”, raconte Sarah. La plateforme qu'elle utilise, sur les conseils de son interlocuteur, l’informe que son investissement a déjà produit des gains.

Rassurée par son “parrain”, elle accepte de miser davantage : 10 000 euros. Mais au moment de retirer ses gains, Sarah se voit demander de payer une “ taxe”, puis une “certification”. Elle s’exécute, mais la plateforme exige ensuite un nouveau dépôt d’argent. Sarah comprend qu’elle a été arnaquée et chiffre sa perte : 36 000 euros, engloutis par un site qui est en réalité la copie d’une vraie plateforme d’investissement dans les cryptomonnaies.

Publicité

Le préjudice causé par les arnaques aux investissements est estimé à 500 millions d’euros chaque année par le parquet de Paris. En 2020, les faux investissements dans les places de parkings d’aéroports ont coûté 50 000 euros en moyenne par victime. En 2021, la tendance était aux investissements dans les Ehpad. Les escrocs ont réussi à soutirer 70 000 euros à chaque victime.

Mais il ne s’agit là que d’un pan des escroqueries financières sur internet. En parallèle, les arnaques du quotidien prospèrent et s’adaptent. Faux mails de la gendarmerie, arnaques au Compte personnel de formation, faux sites de vente en ligne...

Les enquêtes judiciaires sur ces affaires sont compliquées par le professionnalisme des arnaqueurs, souvent basés à l’étranger.

Lire l’enquête :

Programmation musicale de Secrets d'info :

Références

L'équipe

Jacques Monin
Jacques Monin
Jacques Monin
Production
Cellule investigation de Radio France
Cellule investigation de Radio France
Jacques Monin
Jacques Monin
Cellule investigation de Radio France
Cellule investigation de Radio France