France Inter
France Inter
© Radio France
© Radio France
© Radio France
Muriel Ferrari tient un bouchon à Lyon depuis vingt ans. Auparavant, elle a connu bien d'autres vies: la prison, la rue et le trottoir.
Depuis près de vingt ans, Muriel s'active derrière les fourneaux de son bouchon, mitonnant des plats typiques selon la tradition des Mères Lyonnaises. Une vie qui en cache pourtant bien d'autres, passées à la rue, en prison ou sur le trottoir, et qui a débuté dès l'enfance sous de sombres augures.
9 min
Muriel Ferrari tient un bouchon à Lyon depuis 20 ans. Mais auparavant, elle a connu bien d'autres vies, à la rue, sur le trottoir ou en prison.
Au coin d’une table du bouchon qu’elle tient à Lyon depuis vingt ans, Muriel Ferrari nous raconte les vies qu’elle a vécues avant de rentrer dans le rang. Pickpocket et à la cloche dès l'âge de quinze ans, elle a fait de nombreux séjours en prison, où elle passera en tout près de huit ans.
9 min
Muriel Ferrari tient un bouchon à Lyon depuis vingt ans. Mais auparavant, elle a connu bien d'autres vies, à la rue, en prison et sur le trottoir.
Troisième épisode de notre rencontre avec Muriel Ferrari, qui tient un bouchon à Lyon depuis vingt ans. Mais auparavant, cette femme au caractère bien trempé a connu d'autres vies, à la rue, en prison, ou sur le trottoir. Pendant vingt ans, Muriel s'est prostituée, sans honte, ni gloire, ni regrets.
9 min
Muriel Ferrari dans la cuisine du bouchon Lyonnais qu'elle tient depuis vingt ans, après avoir connu la rue, la prison et le trottoir.
Après une vie passée à la rue, en prison et sur le trottoir, Muriel a ouvert à quarante-huit ans un bouchon à Lyon, où elle mitonne plats traditionnels et recettes de grand-mère. Un bistrot connu jusqu'au Japon, qui lui aura permis de faire des rencontres qui ont changé sa vie.
9 min

À propos de la série

Depuis près de 20 ans, Muriel s'active derrière les fourneaux de son restaurant. Une vie qui en cache pourtant bien d'autres, passées à la rue, en prison ou sur le trottoir, et qui a débuté dès l'enfance sous de sombres augures.

Provenant de l'émission

Des vies françaises, le samedi à 6h11 sur France Inter

Portraits sensibles de héros ordinaires