Bannière de la fresque du climat lors de la manifestation des militants de "Extinction Rebellion", en 2019 à Paris
Bannière de la fresque du climat lors de la manifestation des militants de "Extinction Rebellion", en 2019 à Paris
Bannière de la fresque du climat lors de la manifestation des militants de "Extinction Rebellion", en 2019 à Paris ©Getty -  Elise HARDY
Bannière de la fresque du climat lors de la manifestation des militants de "Extinction Rebellion", en 2019 à Paris ©Getty - Elise HARDY
Bannière de la fresque du climat lors de la manifestation des militants de "Extinction Rebellion", en 2019 à Paris ©Getty - Elise HARDY
Publicité
Résumé

C'est presque devenu une mode (notamment chez les jeunes mais pas seulement) : participer à une fresque pour le climat se démocratise, l'occasion de perfectionner ses connaissances mais aussi de réaliser l'urgence dans laquelle nous sommes, et les solutions déjà existantes.

En savoir plus

Désolé je ne suis pas dispo ce week-end, j’ai Fresque".

Voilà une réponse qu’il est de moins en moins surprenant d’entendre tant les Fresques du Climat sont devenues un phénomène de société au service de la transition écologique.

Publicité

On a même l’impression que cet outil pédagogique et ludique a toujours existé, en réalité il a été partagé auprès du grand public en décembre 2018 avec une association qui a un objectif : sensibiliser le public au changement climatique au moyen d'un jeu collaboratif où les participants co-construisent une fresque résumant les mécanismes du changement climatique expliqués dans les rapports du GIEC.

Des règles du jeu 

On y joue à plusieurs avec un animateur, 42 cartes et 2 mètres carré de papier. Le but est d’abord de relier les causes aux conséquences du réchauffement climatique. Ensuite, c’est la phase créative : on décore la Fresque, on lui donne un nom, on partage….Enfin, on finit par une synthèse et les participants sont invités à évoquer les solutions individuelles et collectives pour s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique. 

Le tout dure quelques heures… le fruit d’une expérience sur le terrain, celle du fondateur du concept et de l’association « La Fresque du climat » : Cédric Ringenbach qui est ingénieur. Il est spécialiste du changement climatique, et il enseigne les problématiques énergie-climat dans les grandes écoles…

Un jeu accessible

Tout est téléchargeable en ligne gratuitement sur le site de l’association (fresqueduclimat.org), on peut aussi commander un jeu pour 12 euros sur la boutique en ligne. L’objectif de l’organisation qui compte déjà 10 salariés est de faire de l’enjeu climatique un sujet accessible à tous, et ça semble plutôt bien marcher… Et bien souvent, on ne sort pas indemne de ce jeu... et c’est tant mieux ! 

► Retrouvez la version longue de l’interview de Cédric Ringenbach, fondateur de "La Fresque du Climat" ici.

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard.

Références

L'équipe

Valère Corréard
Valère Corréard