Quand la participation au budget local donne du pouvoir aux citoyens ©Radio France -  John Rensten
Quand la participation au budget local donne du pouvoir aux citoyens ©Radio France - John Rensten
Quand la participation au budget local donne du pouvoir aux citoyens ©Radio France - John Rensten
Publicité
Résumé

Désormais tout le monde les connait. Soit parce que notre commune, département ou région en propose un, soit parce qu’il est de moins en moins rare d’en voir une promotion ou d’en entendre parler. Tout s’est accéléré après les municipales de 2014, une tendance confirmée depuis 2021…

En savoir plus

Pour le politologue Yves Sintomer c’est "un dispositif qui permet à des citoyens non élus de participer à la conception ou à la répartition des finances publiques".

On parle généralement d’un budget d’investissement (une moyenne de 5%) de la collectivité qui va être alloué à des projets proposés par des associations ou des citoyens selon les choix des administrés par un système de vote. 

Publicité

Le montant, le cahier des charges, le mode de décision sont cadrés par la commune (ou le département, la région..) puis les citoyens ont voix au chapitre.

Un outil en voie de démocratisation

Difficile d’avoir un chiffre précis mais il y aurait sans doute 150 à 200 collectivités qui ont fait le pas de mobiliser les administrés dans des choix réservés jusque-là aux seuls élus.

Sur le plan technique, les collectivités s’appuient sur ce qu’on appelle des civic tech (technologie civique) qui proposent des solutions numériques pour faciliter la mise en place de budgets participatifs. Cap Collectif en fait partie, et pour son chargé des activités de conseil, Thibault Dernoncourt, c’est déjà une rupture.

Pour quels types d’investissements ?

C’est très vaste, cela peut concerner l’aménagement d’une rue à l’échelle d’un quartier, la création d’une aire de jeux ou encore la mise en place de fontaines à eau du moment que cela entre dans le cahier des charges.

Le principe peut se résumer ainsi du point de vue de la commune par exemple : 

Vous proposez, vous choisissez, nous finançons et nous réalisons.

Un enjeu majeur est donc la sincérité des votes dans une société où il existe une grande méfiance sur la fiabilité des outils numériques (dans certains cas à juste titre). Pour Thibault Dernoncourt de Cap Collectif, rien n’est parfait mais les garanties essentielles sont là.

► Retrouvez la version longue de l’interview de Thibault Dernoncourt, chargé des activités de conseil chez Cap Collectif ici.

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard.

Références

L'équipe

Valère Corréard
Valère Corréard