Le boom des couches made in France et en circuit court
Le boom des couches made in France et en circuit court
Le boom des couches made in France et en circuit court ©Getty - mrs
Le boom des couches made in France et en circuit court ©Getty - mrs
Le boom des couches made in France et en circuit court ©Getty - mrs
Publicité
Résumé

De plus en plus de marques de couches jetables mettent en avant leurs atouts durables pour rassurer de jeunes parents soucieux de préserver la santé de leurs enfants et l'avenir de la planète. Un nouvel argument émerge, le "fabriqué en France" et même les circuits courts !

En savoir plus

Une chronique pipi popo mais rien de superflu. Je ne vais pas vous parler du match couches jetables/lavables aujourd'hui, même s’il est passionnant. On va regarder du côté des jetables et c’est très sérieux ! 

Côté enjeux d’abord : environ 700 000 naissances par an en France, entre 4 000 et 5 000 couches jetables par enfant… ça fait lourd : plus de 3 milliards de couches par an ou 40 % des déchets ménagers d’un foyer avec un enfant.

Publicité

Un cadre juridique peu contraignant

Mais de quoi sont composées ces couches qui collent à la peau de nos bébés ? Et où sont-elles fabriquées ? Pas toujours facile d’avoir ces informations alors que les plus petits ont une peau et un organisme pour le moins fragiles… Mais entre les enquêtes d’associations, les rapports scientifiques et la pression des consommateurs les choses bougent.

Il faut dire qu’on a des sueurs froides quand on apprend que des pesticides ou encore du formaldéhyde (cancérigène) et des perturbateurs endocriniens ont été identifiés dans les couches de nos bébés.

De plus en plus de marques promettent des couches jetables plus durables

D’ailleurs le dernier rapport de 60 millions de consommateurs a souligné l’effort des fabricants qui jouent de plus en plus la transparence sur la composition des produits (car ils n’ont pas d’obligation juridique…) mais aussi le lieu de fabrication, transparence qui reste "relative" en fonction de choix de communication des marques…

Pour les couches aussi, le made in France est un enjeu ! 

Plusieurs marques en font d’ailleurs un argument : Carryboo, Koosh ou encore Les Petits Culottés qui affirment être les "premières couches 100% made in France vendues en circuit court". Le principe est le suivant : les couches partent directement de l’usine de fabrication au consommateur. La marque affirme aussi être "naturelle et écologique", dans les faits, cela signifie quoi ? J’ai posé la question à Johan Bonnet, co-fondateur des Petits culottés.

Sur le plan économique, pas de grand écart

Alors, j’ai comparé ce qui pouvait l’être : dans les marques classiques, on est entre 12 et 35 centimes la couche environ pour la taille 1. Pour les marques plus écolos qui font du made in France une balise, la couche est autour de 25 centimes mais avec un abonnement résiliable à tout moment, par contre on achète plusieurs paquets d’un coup…

► Retrouvez la version longue de l’interview de Johan Bonnet, co-fondateur de la marque "Les Petits Culottés" ici.

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard.

Références

L'équipe

Valère Corréard
Valère Corréard
Valère Corréard
Valère Corréard