Le train et les petites lignes ferroviaires : des acteurs essentiels de la transition écologique ©Getty
Le train et les petites lignes ferroviaires : des acteurs essentiels de la transition écologique ©Getty
Le train et les petites lignes ferroviaires : des acteurs essentiels de la transition écologique ©Getty
Publicité
Résumé

Une coopérative veut devenir un acteur citoyen du ferroviaire en profitant de l’ouverture du marché ferroviaire à de nouveaux opérateurs depuis décembre dernier. Explications.

En savoir plus

Railcoop, un nom qui sonne bien, et qui fait penser à d’autres entreprises comme Biocoop ou Enercoop…D’ailleurs ce n’est pas un hasard pour cette coopérative qui a une raison d’être : faire circuler des trains sur les petites lignes qui existent mais sont de moins en moins utilisées par l’acteur historique la SNCF alors que le train a fait ses preuves sur le plan de l’expérience, du service et de son impact environnemental…encore faut-il qu’il y en ait !  

Une procédure lourde

Il y a en effet plusieurs phases à respecter, c’est ce que m’a expliqué Dominique Guerrée, le Président du CA de Railcoop : d’abord obtenir une licence ferroviaire (pour cela il faut un capital de 1,5 million d’euros), ensuite il faut être détenteur d’un certificat de sécurité ferroviaire (un gros dossier), enfin il faut acheter des trains…et la coopérative va se tourner vers des rames d’occasion (recyclage de rames qui ont « à peine » 20 ans) qui coûtent très cher ! 

Publicité

Ils étaient une petite dizaine au départ, à ce jour plus de 8000 sociétaires sont de la partie…une preuve de l’attente pour Dominique Guerrée qui assure que la méthode coopérative est au rendez-vous…

Une offre de service cohérente de A à Z

Et cela va mettre pas mal de monde d’accord  : comment gérer en mobilité douce le dernier kilomètre entre la gare et sa destination finale (avec le vélo par exemple), mais aussi à bord des trains…imaginez au moment d’aller dans la voiture-bar on vous propose une carte de produits locaux préparés par des restaurateurs de la ville où vous allez.…mais il faudra attendre 2022 ou 2023 pour les premières lignes…ce qui est certain c’est que le train sera sans doute un acteur majeur de la transition écologique !

► Retrouvez la version longue de l’interview de Dominique Guerrée, Président du CA de Railcoop ici.

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard.

Références

L'équipe

Valère Corréard
Valère Corréard