Le trafic de "reins" en Afghanistan pour échapper à la famine

France Inter
France Inter
Publicité

Face à la pire crise économique qu'ai connu le pays, certains afghans vendent leurs organes pour nourrir le reste de la famille.

Plus de la moitié des 40 millions d'Afghans sont confrontés à des niveaux de faim extrême. Certains tentaient jusque ce lundi matin de fuir le pays en proie à la "pire crise économique de son histoire" selon l'ONU. Mais depuis quelques heures les évacuations sont gelées. Pour survivre, certains afghans en viennent à vendre leurs enfants ou des organes. 

"Nous n'avons rien, nous grelottons dans le froid du matin au soir, mes enfants attendent leur père pour savoir s'ils auront à manger le soir.  Je n'ai pas d'autre choix que de vendre mon enfant ou mon rein" Azziza

Publicité

Combien vaut un rein ? il peut être acheté 300.000 afghanis c'est à dire 2.900 dollars. L'Iran notamment est un client.  

Une ville surnommée "ville du rein"

Officiellement, ces cinq dernières années, 250 transplantations de reins ont eu lieu dans la province d Hérat, mais le chiffre réel pourrait être bien supérieur. Au point qu'une ville voisine porte désormais le triste nom de "village du rein".

L'équipe