Gay Pride en Floride à Parkland ©AFP - TIMOTHY A. CLARY
Gay Pride en Floride à Parkland ©AFP - TIMOTHY A. CLARY
Gay Pride en Floride à Parkland ©AFP - TIMOTHY A. CLARY
Publicité
Résumé

Le Sénat de Floride a voté hierune loi controversée qui interdit les enseignements sur l'identité de genre et l'orientation sexuelle dans les écoles primaires publiques, une décision qui pourrait porter préjudice aux jeunes de la communauté LGBT+.

En savoir plus

C'est un texte qui crée la controverse depuis des semaines. On l'appelle là bas le "Don't say gay" Bill. Le projet de loi "Interdiction de parler des homos". Surnommé ainsi par la communauté LGBT+ car ce texte vise en effet à interdire aux enseignants de maternelle et jusqu'en CE2 de parler d'identité de genre et d'orientation sexuelle. Sujet réservé uniquement aux parents. Les parents qui pourront désormais porter plainte contre les écoles si elles outrepassent la loi. Ce texte a été approuvé hier par le Sénat de Floride à majorité républicaine.

"Des risques de dépression et de suicides"

Cette mère de famille s'inquiète des conséquences sur les enfants. "Le fait de pouvoir s'exprimer, surtout en tant qu'enfant, c'est la base d'une relation, dit-elle, et le fait qu'ils aient l'impression de ne pouvoir parler à personne, surtout pas à l'école, risque de provoquer de la dépression et peut-être même des suicides."

Publicité

Le gouverneur de Floride fervent partisan du texte

Le débat crée une très grande crispation en Floride. Et même dans tous les Etats Unis car d'autres Etats républicains envisagent de faire passer la même loi.. Des dizaines de manifestations ont eu lieu. En vain. Il ne reste plus qu'une simple étape pour que la loi entre en vigueur. La signature du gouverneur de Floride, le très conservateur Ron DeSantis, fervent partisan du texte, et surtout éventuel candidat à la prochaine présidentielle américaine. L'ancien poulain de Donald Trump est devenu l'étoile montante des Républicains.