Vue aérienne de l'autoroute en construction entre Bar et la frontière serbe, près de Podgorica au Monténégro, le 11 mai 2021. ©AFP - SAVO PRELEVIC
Vue aérienne de l'autoroute en construction entre Bar et la frontière serbe, près de Podgorica au Monténégro, le 11 mai 2021. ©AFP - SAVO PRELEVIC
Vue aérienne de l'autoroute en construction entre Bar et la frontière serbe, près de Podgorica au Monténégro, le 11 mai 2021. ©AFP - SAVO PRELEVIC
Publicité
Résumé

Le pays des Balkans a déjà emprunté près d'un milliard de dollars à une banque chinoise et a besoin d'un autre milliard pour la terminer.

En savoir plus

L'autoroute est en chantier depuis six ans, et pour la terminer, le pays doit encore s'endetter. Mais l'économie du Monténégro pourrait ne pas y survivre, le prêt contracté auprès des Chinois représente un cinquième de son PNB. Et s'il fait défaut, le pays devra céder à la Chine une partie de ses infrastructures les plus stratégiques.
Pékin est accusé de prendre en otage des Etats vulnérables pour installer ses "nouvelles routes de la soie".

Le président Bolsonaro promet aux Yanomami de ne pas leur imposer d'exploitation minière en Amazonie.

Publicité

Et les Suisses se préparent à inonder le marché européen et français de CBD qu'ils produisent légalement depuis 2016.

Références