Un exercice de guerre nucléaire dans l’Arctique

Un soldat russe patrouille sur l'île de Kotelny, au-delà du cercle arctique, le 3 avril 2019.
Un soldat russe patrouille sur l'île de Kotelny, au-delà du cercle arctique, le 3 avril 2019. ©AFP - Maxime POPOV
Un soldat russe patrouille sur l'île de Kotelny, au-delà du cercle arctique, le 3 avril 2019. ©AFP - Maxime POPOV
Un soldat russe patrouille sur l'île de Kotelny, au-delà du cercle arctique, le 3 avril 2019. ©AFP - Maxime POPOV
Publicité

La Russie teste cette semaine ses missiles balistiques dans la zone.

Des opérations de grande envergure, avec 12 000 soldats, cinq sous-marins, plus d'une centaine d'avions, 200 lanceurs de missiles : Moscou montre les muscles et s'assurent que la Russie est toujours dans la course nucléaire. La Défense envoie des missiles balistiques entre la mer de Barents et la Kamchatka. La zone est interdite à tout navire civil.

Ces opérations interviennent alors que la Russie tente de négocier la prolongation du traité conclu avec les Etats-Unis pour limiter le nombre de lanceurs et d'ogives. La Russie veut le maintenir, les Etats-Unis laissent planer le doute pour l'instant.

Publicité

Sous les Radars ce soir également :
Un match de foot pour l’histoire : la Corée du Sud affronte la Corée du Nord à Pyongyang, le régime nord-coréen a imposé un black-out sur la rencontre.

Le Vietnam retire des salles de cinéma le dernier DreamWorks, le dessin animé "Abominable", à cause d’un conflit territorial avec la Chine, coproducteur du film.

L'équipe