Plaque de terre cuite, classique (460-450 av J.-C.) Ulysse retourne dans son île natale d'Ithaque. Il a trouvé sa femme, Pénélope, harcelée par des prétendants qui avaient pris possession de son palais et de sa richesse ©Getty - Sepia Times / Contributeur
Plaque de terre cuite, classique (460-450 av J.-C.) Ulysse retourne dans son île natale d'Ithaque. Il a trouvé sa femme, Pénélope, harcelée par des prétendants qui avaient pris possession de son palais et de sa richesse ©Getty - Sepia Times / Contributeur
Plaque de terre cuite, classique (460-450 av J.-C.) Ulysse retourne dans son île natale d'Ithaque. Il a trouvé sa femme, Pénélope, harcelée par des prétendants qui avaient pris possession de son palais et de sa richesse ©Getty - Sepia Times / Contributeur
Publicité
Résumé

À l'occasion du dixième anniversaire de "Sur les épaules de Darwin", un choix des plus belles émissions est diffusé tout au long de l'année le samedi à 16h. Aujourd'hui : rediffusion de l'émission du 20 juin 2015, "Déchiffrer (3)"

En savoir plus

Seul, le divin Ulysse restait dans la grande salle à méditer la mort des prétendants.
Mais déjà Pénélope, la plus sage des femmes, descendait de sa chambre, ayant pris avec elle deux de ses chambrières qui lui mirent, auprès du foyer, une chaise où la reine s’assit.

Et la reine lui dit : « Ce que je veux d’abord te demander, mon hôte, c’est ton nom et ton peuple, et ta ville et ta lignée. Car tu n’es pas sorti du chêne légendaire ou de quelque rocher. » 

Publicité

Ulysse l’avisé lui fit cette réponse : « Digne épouse d’Ulysse, au large, dans la mer vineuse, est une terre aussi belle que riche, isolée dans les flots. C’est la terre de Crète, aux hommes innombrables, aux 90 villes dont les langues se mêlent – côte à côte, on y voit des Achéens, des Kydoniens, de vaillants Etéocrétois, des Doriens tripartites et des Pélasges divins. Parmi elles, Cnossos, grande ville de ce roi Minos**,** que le grand Zeus, toutes les 9 années, prenait pour confident. Minos est mon aïeul. Son fils, Deucalion au grand cœur, m’engendra. Et, pour frère, j’avais le roi Idoménée qui, sur ses navires, suivit, en direction de Troie, les deux frères Atrides [Agamemnon et Ménélas].
Moi, qu’on appelle Aithon, j’étais le plus jeune.
C’est chez nous que je vis Ulysse. Il s’en allait à Troie, quand il reçut mon hospitalité. Car la rage des vents, au détour de Malée, l’avait jeté en Crète et, mouillant dans les ports dangereux d’Amnissos, sous l’antre d’Ilithye, il n’avait qu’à grand peine échappé aux rafales. […] »

À tant de menteries, comme il savait, Ulysse, donner l’apparence du vrai !
Pénélope écoutait. Et ses larmes de couler, et son visage de fondre.
Vous avez vu l’Euros, à la fonte des neiges, fondre sur les grands monts, et la fonte gonfler les rivière. Ainsi ses belles joues paraissaient fondre en larmes. Elle pleurait l’époux qu’elle avait auprès d’elle !

Homère. L’Odyssée , Chant 19.

Livres

  • John Chadwick. Le déchiffrement du Linéaire B. Gallimard, 1972. 
  • David Kahn. The Codebreakers. Simon and Schuster International, 1997. 
  • Homère. Iliade - Odyssée. Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1955. 
  • Simon Singh. Histoire des codes secrets. Le Livre de Poche, 2001.

Pour écouter les précédentes émissions sur le thème de "Déchiffrer" : 

Chansons programmées 

  • La Femme. Le sang de mon prochain. Disque pointu
  • Rone. Waves of devotion. Infine
  • Joesef. Limbo. Bold Cut / Awal Recording

Agenda

Dimanche 20 juin à 15h, auditorium du Louvre
Projection du film Ainsi parle Tarām-Kūbi, Correspondances Assyriennes, à l’occasion des Journées européennes de l’archéologie.

La projection du film sera suivie d’un entretien avec Fikri Kulakoğlu, professeur d’archéologie à l’Université d’Ankara, directeur de la mission archéologique de Kültepe, et d’une table ronde avec Cécile Michel (assyriologue, directrice de recherche au CNRS), Ariane Thomas (directrice du département des Antiquités orientales du musée du Louvre), Vincent Blanchard (conservateur en chef au département des Antiquités orientales) et Brigitte Lion (professeure en histoire du Proche-Orient ancien à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Ainsi parle Tarām-Kūbi, Correspondances Assyriennes
Un film de Cécile Michel et Vanessa Tubiana-Brun
CNRS – MSH Mondes (USR 3225)
46 min 30, vidéo 16/9, stereo, France, 2020
Il y a environ 4 000 ans, des marchands assyriens ont établi un comptoir commercial dans l’ancienne ville de Kaneš, en Anatolie centrale. Ils venaient d’Aššur, au nord de la Mésopotamie.
On connaît leur histoire grâce aux tablettes d’argile sur lesquelles ils écrivaient, et qui ont résisté à l’épreuve du temps : plus de 22 500 tablettes cunéiformes ont été découvertes en Turquie, sur le site archéologique de Kültepe.
Que faisaient ces tablettes mésopotamiennes en Anatolie et que nous apprennent-elles ?
La voix de Tarām-Kūbi, une femme assyrienne qui correspondait avec son frère et son époux installés à Kaneš, nous fait remonter le temps.

Ce film a été réalisé avec le soutien du labex "Les Passés dans le présent", Investissements d’avenir, réf. ANR-11-LABX-0026-01 et de la mission archéologique de Kültepe
Informations 

Trailer du film