vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

L214 a demandé à Tanguy Pastureau de relayer une de leurs actions, et Tanguy adore aider, il est comme Renaud Muselier. On lui demande, il dit OK.

En savoir plus

Vous savez, du fait de ma notoriété, je suis assez sollicité. C’est très vexant que vous riiez à cette phrase. D’autant que c’est vrai, je reçois pas mal de mails, à 80% intitulés "Enlarge your penis", c’est fou ce que mon physique préoccupe les gens. D’autant que ces personnes, toutes anglophones, ne me connaissent pas, je ne sais pas comment elles savent. Donc je reçois des mails. 

Et hier, j’ai reçu un mail de L214, l’association qui filme des gens en train de trancher des animaux non consentants, parce que j’ai parlé 2-3 fois d’eux, donc maintenant ils m’envoient tout ce qu’ils font, c’est pour ça que psychologiquement, sur l’échelle de Loana qui va de -1 à – 100, je suis à -101, parce qu’une vidéo sur deux que je vois, il y a une bête en train de morfler. Du coup, quand au JT de 13h Julian Bugier dit « allez, il est 13h01, fini l’actu, passons à la partie magazine de votre journal, avec la famille Sanchez, dans la Drôme, qui depuis 400 ans fabrique des saucissons avec les doigts de pieds, un reportage très original de Didier Martin, Roselyne Bibou, Jacques Leterrier, Adeline Seznec, Laetitia Girault, Sylvie Flore, Benjamin Soubit, assistés de leurs 420 stagiaires de 3ème », et bien je hurle, parce que je sais que la viande, c’est mal. Je précise de suite que cette chronique ne m’a pas été commandée par Nagui, il ne sait pas avant la chronique de quoi je vais parler, souvent il ne sait pas après la chronique de quoi j’ai parlé, il dit « c’était sympa mais abstrait ». « J’aurais dû prendre les Bodin’s ». Non, auditeur, c’est moi, ton Pastunounet, qui parle. Donc je vous lis le mail, « cher Tanguy, j’espère que vous allez bien », donc déjà la personne ne sait pas qui je suis. Puis elle ajoute « je vous écris pour vous demander un coup de main, pourriez-vous parler blah blah blah », en gros, L214 me demande de relayer une de leurs actions, et moi j’adore aider, je suis comme Renaud Muselier. On me demande, je dis OK. 

Publicité

Donc je démarre la vidéo en fichier joint, intitulée Briec Finistère, Briec ça me parle, c’est près de Quimper, où j’ai passé mes années d’ado, je me suis percé des boutons quasiment dans toutes les rues. Parfois je le faisais près d’une terrasse où des gens mangeaient des crêpes, le crêpier leur comptait un supplément. Seulement une fois de plus, la vidéo est insoutenable, on voit, dans l’abattoir de Briec, des méchants frapper des truies à coups de pied et d’aiguillon électrique, truies en fin de carrière, comme Jean-Luc Mélenchon mais en cochon. L’abattoir appartient au groupe les Mousquetaires, Intermarché, mais n’allez pas boycotter cette marque, d’autant qu’actuellement, le kilo de pêches d’Espagne y est à 3 euros 50 le kilo, oui, 3,50, jusqu’à 19h seulement. 

Non, les grandes surfaces qui débitent de la viande industrielle ont toutes les mêmes pratiques, chez Carrefour et Auchan, ils n’appellent pas Christophe André pour lui dire « bébé, pourrais-tu nous trouver des bouchers hyper-zens qui pratiquent la mort des porcs par caresse effectuée avec des huiles essentielles ? ». C’est un système entier qui est à changer. Bien sûr, tout le monde a réagi, la direction de l’abattoir se déclare choquée, ils ne savent pas du tout ce qui se passe dans l’établissement, parfois ils voient des porcs entrer, ils disent « mais que faites-vous là ? », 20 ans qu’ils pensent avoir un garage auto. La préfecture du Finistère elle, dénonce des manquements graves aux règles de protection animale, bon choix lexical, parce que c’est vrai qu’en général les abattoirs contribuent à la protection animale, mais pas là. Bref, tout le monde est surpris, mais une fois la stupéfaction retombée, donc là ça doit être bon, on n’en parlera plus, parce que les porcs, tout le monde s’en fout. A tort, parce que le porc est plus intelligent qu’un chien, le porc est même plus intelligent que les Marseillais de W9. Nicolas de Tavernost, boss du groupe M6, ne s’y trompe pas, si c’est du pâté d’influenceuse de Dubaï, il se fait une tartine, c’est un peu caoutchouteux mais on s’habitue, si c’est du porc, il dit non.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Références

L'équipe

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Production
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau