vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Tanguy Pastureau adore les bougies, sauf celles de Gwyneth Paltrow.

En savoir plus

Vous le savez, je suis passéiste, je vis dans l’idée que tout était mieux avant, Pascal Praud à côté de moi c’est un moderne, du genre de ceux que le magazine Tecknikart foutrait en une, avec écrit : « il invente le son du futur ». Au ciné, par exemple, j’adore les films d’époque, avec des nippes en velours, des gens de petite vertu, des perruques poudrées, j’aime quand ça sent la MST et la contre-révolution. Et ce que j’adore aussi dans ces films, ce sont les bougies, ah les bougies, elles confèrent au dernier boui-boui suintant le vomi une élégance immédiate. 

Quand je pense à ce con de Stéphane Plaza qui retape le salon des vieux pour revendre leur pavillon, alors que vous coupez le jus, vous mettez des bougies, vous faites visiter la bicoque à 23h, on ne voit plus au mur l’assiette accrochée avec écrit Souvenir de Lisbonne, ni le chat empaillé, ni la photo de la petite avec le père Noël du Carrefour d’Étampes en pleine érection, en décembre 87. Tout ce qu’on voit, ce sont les bougies, le reste est dans la pénombre. Si ici en studio, on avait des bougies, nos vidéos sur YouTube ce serait les Liaisons Dangereuses, pendant que je cause, on vous verrait Nagui dans l’obscurité, écrire à Delphine Ernotte, patronne de France Télé « alors, Fifine, tu viens plus aux soirées », tandis que Gérard Depardieu, derrière moi, mangerait 12 porcs simultanément. Ah les bougies, regardez l’ambiance mystique qu’elles insufflent aux églises, vous croyez que si dans les églises, il y avait eu une rangée de spots et une boule à facettes, on respecterait autant le curé ? Non, on lui dirait : « allez, bouge, bébé, mets-toi torse nu comme Jésus », mais il y a des bougies, donc on prie, pour la fin du R’n’B français ou la victoire à l’Euro, des choses qui nous dépassent.

Publicité

J’en veux aux inventeurs de l’électricité, Alessandro Volta, James Watt, André-Marie Ampère, ta mère, Ampère, on serait mieux sans électricité, avec juste des bougies. On serait à moitié dans le noir, donc beaux, parce que moins il y a de lumière, plus on est désirable, le jour où à LCI les plombs avaient sauté, Arlette Chabot et François Lenglet avaient emballé chacun 20 stagiaires.  

Oui, j’adore les bougies, sauf celles de Gwyneth Paltrow. Souvenez-vous, je vous en avais parlé, cette actrice s’est mise à vendre une bougie à l’odeur de son vagin, "This smells like my vagina", la bougie s’appelle, c’était en janvier 2020, c’est ce mois-là que la civilisation occidentale s’est éteinte officiellement. La bougie a eu succès dingue, j’ai lu dans la presse qu’Elton John en avait acheté cent, alors qu’il me semblait qu’il n’était pas passionné par les vagins, c’est aussi étrange que si Elon Musk se payait un sarouel et une tente et disait qu’il part vivre en communauté dans les bois. Mais après tout, il peut ne pas apprécier le concept et en aimer l’odeur, moi je vis la même chose avec la viande grillée. Donc il y a eu plein de clients à lâcher 60 euros pour cette bougie, ce qui est cher, avec 60 euros, on peut avoir 70 000 cartes du Parti Socialiste, et même, ils vous rémunèrent via PayPal si vous en prenez une. 

Dont un texan, Colby Waston, c’est bien un nom de texan, ils se prennent tous pour des cow-boys, ces crétins, il y en a pas un pour s’appeler Sylvain. Seulement Waston porte plainte, car sa bougie au vagin, dit-il, a explosé, c’est parti en flammes, il y a eu une épaisse fumée noire, il a réalisé que ce n’était pas normal lorsque les voisins se sont mis à hurler « ça sent à la fois le vagin et le cramé, donc on ne veut pas savoir ce que vous faites chez vous, mais on a appelé l’armée ». Waston explique qu’il a laissé bruler la bougie 3h, alors qu’il est précisé sur le site que c’est 2h maximum, ce qui déjà est suspect, dès qu’il a restriction d’utilisation, il faut se méfier du produit, un mixer avec écrit sur le carton « mettez dedans pas plus de 3 patates », il ne faut pas l’acheter. Mais le client juge que le message n’était pas assez clair, c’était écrit tout petit, or on sait que plus c’est écrit petit, plus c’est important, c’est pour ça qu’une affiche avec écrit en énorme Votez Valérie Pécresse, je passe devant, je m’en fous. Et le type réclame au site de Gwyneth Paltrow un dédommagement de 5 millions de dollars, aux États-Unis, c’est comme ça, vous glissez sur un étron de chien, vous demandez 100 millions à l’arrière-petit-fils de l’homme qui a créé le caniche par croisement. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Références

L'équipe

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Production
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau