vidéo
Tanguy Pastureau ©Radio France
Publicité
Résumé

Tanguy Pastureau nous parle ce matin d’une étude japonaise : des scientifiques ont réalisé que certains animaux respiraient par l’anus...

En savoir plus

Chers amis, mais aussi vous, équipe de la Bande Originale, je suis désolé. Cette émission était élégante, Florian Zeller, oscarisé, auteur, des réflexions intéressantes, des chroniqueurs glamours, Guillermo Guiz est la personne la plus attirante de Belgique, alors OK le niveau là-bas n’est pas dingue, la 2ème c’est Milou, le chien de Tintin, mais quand même. Tout ici est joli et fin, or moi mon sujet de chronique est : « les mammifères peuvent respirer par l’anus en cas d’urgence ». J’ai vu ça il y a une semaine, j’avais noté « anus » dans ma main pour ne pas oublier, depuis 8 jours quand je fais coucou à quelqu’un, certains me répondent « d’accord, 16h chez moi, ma femme n’est pas là ». Bon, il y avait de l’actu, j’ai fait des chroniques sur d’autres choses, mais aujourd’hui, je n’ai pas trouvé mieux comme sujet, donc anus. 

Alors il s’agit d’une étude japonaise, des scientifiques ont réalisé que certains animaux respiraient par l’anus, comment se sont-ils aperçus de ça, je ne sais pas, moi vous me mettez 17 ans face à un chat, il n’y a pas un moment où je me mettrai à crier « là regardez Minouche, il respire par l’anus, je le vois à son regard extatique ». C’est un coup à finir à l’HP, il faut savoir que Magellan, en 1520, avait découvert deux choses : que la terre était ronde et que les mammifères respiraient par l’anus, et il s’est dit « le coup de l’anus, ils ne vont jamais me croire, je pars sur la Terre ». 

Publicité

Donc les chercheurs expliquent, en général pour respirer, on utilise ses poumons, inspiration, expiration, c’est pour ça qu’à Roland-Garros avant de frapper, Nadal fait « haaan », s’il respirait par l’anus, il serait plus discret et ce sport gagnerait en sobriété. Mais en cas de détresse respiratoire, on a découvert il y a longtemps que certains poissons se servent de leur postérieur pour s’oxygéner, une fois qu’on sait ça, le film "Nemo" on y croit moins, quand il y a un poisson sur le sable en train de crever, on crie « mais utilise ton anus, crétin, le droit de mourir dans la dignité ne s’applique pas à ce cas précis ». 

Et là, les japonais se sont dit « tiens, si ça se trouve, des mammifères arrivent eux aussi à faire ça », ils ont fait un casting, ont pris des souris, des rats et des cochons, ils ont éliminé Jeff Panacloc, qui s’était présenté en disant « si je peux respirer par l’anus, mon spectacle va être encore plus bluffant, je pourrais faire parler le singe 7h sans bouger la face ». Ils ont procédé à 2-3 expériences sur les cochons, en présence de Marc Dorcel et Justin Bridou qui préparaient les contrats de travail, et là, surprise, ont découvert que les porcs aussi pouvaient respirer par l’anus. 

Or, quand on fait des expériences sur l’animal, c’est pour que l’être humain en bénéficie, exemple, le maquillage parfois est testé sur des lapins, bon bah il n’y a pas un lapin qui ensuite se dit « rouge à lèvres c’est bon, mascara OK, allez hop, je vais en boîte, il y a soirée carottes au Kalimba Club ». 

Donc cette histoire d’anus des cochons, ce n’est pas pour les sauver eux, à 99% ils respirent très bien et pourtant on en fait du pâté. Non, les scientifiques japonais pensent aux pandémies comme le Covid, des tas de gens en détresse respiratoire, parfois un manque de matériel, et c’est là que l’anus arrive, comme disent les collègues de Francis Lalanne quand il entre dans la pièce. En fait, sur les cochons, ils ont testé un liquide enrichi en oxygène, qu’on leur a fait passer dans le rectum, les cochons ont fait gruiiik, ce qui peut signifier aussi bien « mais enfin, laissez-moi » que « ah quand même, 3h qu’on se tourne autour, j’ai cru que t’y viendrais jamais, bébé ». 

Et là, leur capacité respiratoire s’est améliorée, à The Voice ils auraient éclaté le fils d’Axel Bauer parce qu’ils pouvaient tenir la note 17 minutes sur un Mariah Carey, donc on découvre que l’anus peut sauver des vies. Même si attention les chercheurs disent « espérer prouver » que sur l’homme c’est efficace, ce qui signifie que les tests n’ont pas été fait, donc si quelqu’un cherche un petit job, c’est sur Tokyo, je pense à François de Rugy, Larusso, Philippe Risoli, Tex, qui ont du temps, ça évite de passer par Pôle Emploi, il y a un seul critère de sélection, avoir un anus. 

Et en général, quand c’est une souris ou un cochon qui auparavant avait le poste, c’est que c’est accessible, moi vous me foutez un bout de gruyère à la sortie d’un labyrinthe pour prouver mes capacités intellectuelles, je pense relever le défi. Alors que l’inverse n’est pas vrai, c’est pourquoi il n’y a aucune souris à France Inter, enfin, je veux dire, il y en a, mais elles ne bossent pas.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Références

L'équipe

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Production
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau