vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Tanguy Pastureau nous le dit : "c’est quand même dur de trouver des bons côtés à Staline, moi je bute déjà quand on me demande d’en trouver à Amel Bent qui est gentille comme tout. Je ne dis pas, peut-être qu’il aimait les chats ou qu’il était bon perdant à la crapette..."

En savoir plus

Nagui, je ne sais pas quel est votre dictateur préféré, parce qu’on se connait peu. De vous, je sais que vous aimez les baskets brillantes, vos chaussures, pour un hamster qui se mettrait dedans, c’est l’équivalent d’une Golf tunée, vous aimez aussi le rock, la défonce et les femmes. 

Mais quel dictateur vous aimez, je ne sais pas, c’est une info qu’en général on garde pour soi, juste parfois, juste parfois en soirée cuir, on lâche un petit « oui mon loup, fais-la moi comme Pol Pot », avant d’ajouter « pardon, je me suis senti en confiance, cette proximité, ce lieu, ça vient de rouvrir, on sort de trois confinements ». Nagui, vous restez secret sur vos fantasmes de domination, mais d’autres osent se lâcher, exemple, Vladimir Poutine. 

Publicité

Poutine, c’est ce monsieur qui a décroché un CDI à la présidence de la Russie, il a aboli la notion d’espace-temps, le passé c’est lui, le présent c’est lui, le futur ce sera lui. Un jour il mourra, car nul n’est éternel à part Alain Duhamel, un boucher alors le videra et ça fera comme avec R2D2 le robot dans Star Wars, un nain viendra se mettre dedans et l’imitera. Peut-être Passepartout s’il se décide à bénéficier de son compte personnel de formation, parce que ça fait 30 piges qu’à Fort Boyard il côtoie des sous-stars en legings, j’imagine qu’à un moment il va avoir des envies d’ailleurs. 

Et ce matin, je lisais le magazine "Le Point" en terrasse, devant le siège du groupe M6, dans l’espoir d’attirer l’attention de Nicolas de Tavernost, splendide septuagénaire de droite qui dans 18 mois, après la fusion TF1-M6, aura dans son écurie aussi bien Karine Ferri que Cristina Cordula, donc je pense qu’il va mettre fin à ses jours, c’est alors que je lus un article expliquant que Vladimir Poutine, que ses proches surnomment affectueusement Vladimir Poutine, parce qu’il leur fait très peur, aimait Staline. 

Oui, Staline, ce sombre moustachu au regard froid, qui rappelle Yann Arthus-Bertrand en moins vicieux, a encore la côte en Russie, Poutine notamment déclarait en 2018 : « une démonisation excessive de Staline est une façon d’attaquer l’Union Soviétique et la Russie », c’est comme si en France existait un fan-club de Philippe Pétain, qui d’ailleurs avait aussi la moustache, comme Hitler, Saddam Hussein, Bachar al-Assad, tous les dictateurs l’ont, et il paraît que Francis Cabrel quand il en avait une, parlait très mal au monsieur qui lui réparait sa guitare. Ça doit être l’effet poils, ça bouche le nez, le cerveau est moins oxygéné, on devient méchant.

Et Poutine n’est pas le seul, bien des russes sont dans la nostalgie, il y a même un musée qui va ouvrir pas loin de Moscou portant uniquement sur les bons côtés de Staline. Alors pourquoi pas, mais c’est quand même dur de trouver des bons côtés à Staline, moi je bute déjà quand on me demande d’en trouver à Amel Bent qui est gentille comme tout. Je ne dis pas, peut-être qu’il aimait les chats ou qu’il était bon perdant à la crapette, mais globalement, son CV aujourd’hui ne serait pas mis en valeur sur Pôle Emploi.fr à la page « nos profils coup de cœur ». 

Seulement sur place, il a ses fans, dont Aleksey Zorov, un homme d’affaires de 44 ans, qui finance donc ce musée et a posé la première pierre, juste la première, il y a des gens qui font ça, Valérie Pécresse en Ile-de-France, chaque semaine elle pose dix premières pierres, si on les cumule et qu’on les colle ensemble, elle a déjà monté un barbecue. La première pierre du musée Youpi Staline a été posée le 8 mai, la date n’a pas été choisie au hasard, c’est l’anniversaire de Marie Myriam, vous pouvez vérifier, mais c’est aussi la date de la victoire sur le nazisme, et il possible que ce soit ça la raison de la pose de la première pierre le 8 mai. J’ai tendance dans ma vie à accorder une trop grande importance à Marie Myriam, il paraît que ça se soigne, il y a des thérapies de conversion, on vous enferme et on vous passe Iron Maiden pendant 72h. Vous ressortez en criant « fuck l’Eurovision, on est des bonhommes ou on n’est pas des bonhommes ? », enfin l’enfer. 

Et Zorov, le mécène du musée, déclarait le 8 mai à NBC, la chaine impérialiste de l’Amérique de l’argent-roi, « Staline était le meilleur leader ». Donc déjà les prochains BN qu’il va acheter, dedans il y aura du plutonium, juste avant de mourir, il en regardera un et réalisera que dessus il y a écrit « VP », il murmurera : « tu m’as eu, Poutine », avant de mourir dans une énorme giclée de sang, j’essaie de faire des chroniques un peu cinématographiques. Et il ajoute « Staline a reconstruit le pays à partir de ruines », ce qui est le principe même des travaux, Stéphane Plaza aussi a reconfiguré pas mal de coins salles à manger, bon bah on ne lui construit pas de musée. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Références

L'équipe

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Production
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau