Lomepal - Manu Fauque
Lomepal - Manu Fauque
Lomepal - Manu Fauque
Publicité
Résumé

“Mauvais ordre”, c’est le titre du nouvel album de Lomepal. Le disque sort demain et Lomepal est au micro ce matin pour parler d’écriture, de John Lennon, de rap. Ou encore de Nicoletta.

avec :

Lomepal (Auteur, compositeur, rappeur).

En savoir plus

Dérouler ce sommaire, en le jalonnant des balises d’un parcours, commencé il y a quelques années.

2017 : Antoine Valentinelli, dit Lomepal publie son 1er album. Et j’ai envie de parler de la pochette, notamment parce qu’elle renvoie à une image du photographe William Klein, décédé il y a quelques jours. L’image de ce premier disque donc, c’est Lomepal dans la robe de sa mère. Et avec du rimmel qui a coulé avec les larmes. C’est l’histoire d’un garçon qui vient du rap et qui choisit d’en pousser les murs en images, en mots et en sons dès le début.

Publicité

2018 : Lomepal publie Jeanine, titre de son deuxième disque, en même temps que prénom de sa grand-mère, pour chanter sa folie à elle, autant que sa liberté.

1h 09

2020 : Lomepal est nommé artiste masculin de l’année aux Victoires de la musique face à un homme qu’il aime et avec qui il a interprété des duos. C’est Philippe Katerine. Ce soir-là, Katerine remportera la Victoire et saluera Lomepal au micro.

Eté 2022 : Lomepal donne 6 concerts dans des arènes pleines et "Mauvais ordre", son nouveau disque sort demain. Une bande son grande ouverte au rock, à la chanson, au rap ou au piano classique.

Et notamment ce vers, entendu dans le titre qui ouvre l’album : “Ne me demande pas d’être comme toi, je sais pas le faire”.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avec cet album, pour la première fois Lomepal n'a pas mis sa vie dans ses chansons : "J'ai raconté ma vie, un peu sur le premier, beaucoup plus sur le deuxième. Et puis là, j'avais carrément plus rien à raconter dessus, donc il fallait que je trouve autre chose." L'artiste s'inspire de ce qu'il vit, de ce qu'il ressent, de ses émotions, mais ce n'est plus autobiographique. Il entre alors dans un processus un peu long avant de trouver ce dont il a envie de parler. Les questions tournant autour de la quête de l'identité finissent pas s'imposer : "Savoir si on changeait, si moi j'avais changé, si on était responsable de l'image qu'on renvoyait aux autres. J'ai fini par écrire plein de phrases et c'est là qu' a commencé le premier morceau : j'ai peur de devenir l'image que je renvoie."

Un but à atteindre

C'était la célébrité affirme Lomepal sans détour : "J'ai toujours cultivé un esprit revanchard sur la vie. J'avais vraiment l'impression d'avoir eu un début de vie difficile et qu'il fallait que j'y arrive. Je ne savais pas trop dans quel domaine ça allait être, mais j'étais presque convaincu de ça. Je me suis battu dans la musique parce que ça a été tout d'un coup un moyen de m'exprimer, tout simplement." Objectif atteint don avec notamment le succès du précèdent album et l'attente que l'on sent autout de celui-ci : "Ce qui m'intéresse, c'est essayer d'avoir une carrière intéressante sur le long terme. J'essaye d'être sincère. J'essaye de faire en sorte que les gens qui m'écoutent et qui vont écouter ce disque s'y retrouvent par rapport à ce que j'ai fait avant et en même temps que je leur propose un changement, je les emmène ailleurs."

54 min

Le tube de l'invité

NICOLETTA - Il est mort le soleil

Références

L'équipe

Rebecca Manzoni
Rebecca Manzoni
Rebecca Manzoni
Production
Perrine Malinge
Collaboration
Ilinca Negulesco
Collaboration
Lola Costantini
Réalisation
Khoi Nguyen
Réalisation
Jean-Baptiste Audibert
Programmation musicale