France Inter
France Inter
© Getty
© Getty
© Getty
Portrait de l'ecrivain francaise Colette (1873-1954) en 1888, posant dans un hamac.
Portrait de l'ecrivain francaise Colette (1873-1954) en 1888, posant dans un hamac.
Premier épisode de cette série d'été consacrée à la petite Bourguignonne au caractère effacé devenue une Parisienne émancipée. Retour sur la personnalité atypique et la vie passionnante, intense de l'autrice de "La Chatte", "Sido", et les "Claudine".
4 min
Colette en 1922
Colette en 1922
L'écrivaine le raconte dans un livre paru en 1925 : "Mes apprentissages" où elle règle ses comptes avec Willy, son premier mari mort en 1931.
4 min
Henry Gauthier-Villars, dit Willy vers 1893
Henry Gauthier-Villars, dit Willy vers 1893
Il s'appelait Henry Gauthier-Villars, et c'était un sacré bonhomme ! Fils d'un polytechnicien propriétaire de la première maison d'édition scientifique française, il appartenait à la bohème.
4 min
Les longs cheveux de Colette
Les longs cheveux de Colette
Quand Colette arrive à Paris à vingt avec Willy, elle était encore une adolescente et sa longue chevelure fascina ceux qui la rencontrèrent.
4 min
Les amours saphiques de Colette
Les amours saphiques de Colette
Les amitiés et amours féminines sont omniprésentes dans l'œuvre de Colette. Depuis "Claudine à l'école" où les épisodes saphiques sont dus à Willy. "Claudine en ménage" transpose une première amour lesbienne avec une Américaine de la bonne société parisienne Georgie, devenue Rézi dans le roman.
4 min
Les relations de Colette et de sa mère
Les relations de Colette et de sa mère
C’est "un été avec Colette", le nouveau rendez-vous que vous propose Antoine Compagnon et France Inter.... Ce matin, la mère de l'autrice.
4 min
Colette et les animaux
Colette et les animaux
Colette fut élevée parmi les bêtes. "Toute la famille aimait les bêtes, et les bêtes aimaient notre maison", confiera-t-elle plus tard ("Domino", Autres bêtes, II, 172). Les Dialogues de bêtes, publiés à partir de 1904 et longtemps enrichis, cassèrent l’image donnée par les Claudine.
4 min
Colette réclamait la liberté de son corps et de sa plume
Colette réclamait la liberté de son corps et de sa plume
Elle se montra dans des tableaux vivants chez Natalie Barney à Neuilly, puis chez Renée Vivien à Nice, dans un milieu saphique. Puis elle monta sur scène avec Wague, dont elle devint la partenaire et l’amie, Brague dans "La Vagabonde".
4 min
Missy, image du Musée Colette
Missy, image du Musée Colette
Après quelques aventures saphiques (avec Georgie, la Rézi de Claudine en ménage, ou Natalie Barney), Colette eut une longue liaison de cinq ans avec la marquise Mathilde de Morny, dite « Oncle Max » ou « Missy ». Elle se séparait alors de Willy, ou bien Willy se séparait d’elle.
4 min
Colette faisant de la pantomime avec la Marquise de Morny
Colette faisant de la pantomime avec la Marquise de Morny
Colette prétendait que la musique était sa « véritable vocation » : « Tous étaient musiciens dans ma famille », aimait-elle à rappeler (MV, 106). Elle fut une bonne pianiste amateur et Willy un critique musical estimé.
4 min
Un portrait de Colette, 1890
Un portrait de Colette, 1890
Quels souvenirs Colette a-t-elle conservés de son père, Jules Colette ? Nombreuses sont ses notes qui retracent les épreuves qu'il a traversées. Un homme mélancolique, amputé par la guerre, et qui avait l'âme d'un grand écrivain. Sa fille aura été "tout ce qu’il aurait tant voulu être".
4 min
Colette et Willy, 1902
Colette et Willy, 1902
Colette rechercha longtemps l’amour. Avec Willy, elle vivait au rythme soutenu de la vie mondaine, entre les théâtres, les concerts, les salons, qui ne laissait que très peu de temps à l’amour. Elle aura consacré plusieurs grands romans d’amour.
4 min

À propos du podcast

© Getty
© Getty

du lundi au vendredi à 8h55 sur France Inter

Retour sur la personnalité atypique et la vie passionnante, intense de l’écrivaine, passant du music-hall au journalisme, de l’écriture sous tutelle de Willy, son premier mari, à la présidence de l‘Académie Goncourt…

L'équipe