En Palestine, l'élection impossible ?
En Palestine, l'élection impossible ?
En Palestine, l'élection impossible ? ©AFP - MAJDI FATHI / NURPHOTO
En Palestine, l'élection impossible ? ©AFP - MAJDI FATHI / NURPHOTO
En Palestine, l'élection impossible ? ©AFP - MAJDI FATHI / NURPHOTO
Publicité
Résumé

Vendredi débutera officiellement la première campagne pour les élections législatives palestiennes depuis 2005. Sur fond de division du Fatah, le Hamas aborde cet événement en bonne position. Pourtant, la campagne électorale et la tenue des élections sont rendues difficiles par les réticences d'Israël.

avec :

Stéphanie Latte Abdallah (Historienne, politologue, chercheuse au CERI (Sciences-Po) et CNRS).

En savoir plus

Les deux principaux mouvements palestiniens, le Fatah (à la tête de l’Autorité palestinienne basée à Ramallah en Cisjordanie occupée), et le Hamas (au pouvoir à Gaza), se sont entendus en septembre pour organiser des élections législatives le 22 mai et une élection présidentielle le 31 juillet prochains. 

Tandis que la candidature du Fatah est minée par la formation de plusieurs listes dissidentes, le Hamas poursuit un objectif : se constituer comme force d'opposition, en emportant au moins un tiers des sièges du Conseil législatif. En outre, il a annoncé ne pas présenter de candidat aux élections présidentielles. 

Publicité

Mais ces élections sont mal perçues par Israël, qui craint la montée en puissance du Hamas. Alors que les arrestations de militants palestiniens se multiplient depuis février, les pays européens ont appelé l'État hébreu à permettre la tenue du scrutin dans de bonnes conditions et à assurer les activités de campagne des candidats à Jérusalem-Est, où vivent plus de 300 000 Palestiniens.

Avec nous pour en parler 

Stéphanie Latte Abdallah est historienne, politologue, chercheuse au Centre de recherches internationales (CERI) de SciencesPo. Elle est auteure de La toile carcérale : une histoire de l'enfermement en Palestine publié en mars 2021 aux éditions Bayard.  

46 min

Nous entendrons également Frédéric Métézeau, correspondant de Radio France à Jérusalem.

Le Bruit du monde est en Pologne, où les centrales à charbon tournent toujours à plein régime 

La Pologne est toujours très dépendante du charbon : plus de 70% de son électricité repose sur cette énergie. Mais pour la première fois, face à une industrie en déclin et à la pression de l’Union Européenne, Varsovie s’est engagée à fermer ses 13 mines d’ici 2049. Le secteur emploie encore 80 000 personnes, et en Silésie, le bassin minier du pays, certains s’inquiètent de cette transition prochaine…

Un reportage signé Sarah Bakaloglou

Également au programme de cette émission 

  • Sous les radars, par Amélie Perrier                                                               
  • Le cinéma en VOD, par Corinne Pélissier

The Nightingale de Jennifer Kent a été présenté  en septembre dernier à la Mostra de Venise. Le film australien vient de sortir en DVD, accompagné sur les réseaux sociaux d’un énorme  buzz.

  • Le monde d'après, l'édito de Jean-Marc Four     

Programmation musicale 

Piers FACCINI - Foghorn calling

TOK TOK TOK - 50 ways to leave your lover 

Références

Programmation musicale

  • 18h33
    Foghorn calling
    Foghorn calling
    Piers Faccini
    Foghorn calling
    Album Foghorn calling (2021)
    Label NO FORMAT
  • 18h47
    50 Ways to leave your lover
    50 Ways to leave your lover
    Tok Tok Tok
    50 Ways to leave your lover
    Album 50 ways to leave your lover (1999)
    Label EINSTEINMUSI