Frédérik de Klerk à Oslo en 1993 ©Getty - David Levenson
Frédérik de Klerk à Oslo en 1993 ©Getty - David Levenson
Frédérik de Klerk à Oslo en 1993 ©Getty - David Levenson
Publicité
Résumé

Dernier président blanc d'Afrique du Sud et libérateur de Nelson Mandela, Frederik de Klerk est mort jeudi à 85 ans. Il avait mis fin à l'apartheid en 1991 et s'est excusé dans une vidéo posthume pour les crimes commis sous ce régime. Quelle image laissera-t-il dans la mémoire des Sud-Africains ?

avec :

Marianne Séverin (Experte de l’Afrique du Sud au laboratoire Les Afriques dans le Monde (LAM) à Sciences Po Bordeaux).

En savoir plus

Membre du Parti national qui a mis en place le régime raciste d'apartheid en 1948, Frederik de Klerk accède à la tête de l'État en 1989. Face aux contestations internes, il abolit l'apartheid en 1991. Il obtient pour cela le prix Nobel de la paix avec Nelson Mandela en 1993. Néanmoins, ses déclarations controversées sur les crimes de l'apartheid l'avaient marginalisé dans la vie publique sud-africaine ces dernières années.

Dans un message vidéo posthume diffusé cet après-midi, quelques heures après sa mort, il est pourtant revenu sur ses propos. "Je présente mes excuses, sans réserve, pour la douleur, la souffrance, l'indignité et les dommages que l'apartheid a infligé aux noirs, bruns et indiens d'Afrique du Sud" y déclare-t-il. Quel héritage laisse-t-il, aux yeux des Sud-Africains ? 

Publicité

Avec nous pour en parler 

Marianne Séverin est politologue et chercheuse associée au laboratoire des Afriques dans le Monde (LAM) de Sciences Po Bordeaux.

Le Bruit du monde est en Suède, où les constructions en bois augmentent

Nous partons en Suède et en Norvège pour parler des constructions en bois. L’homme a toujours utilisé le bois pour s’abriter, mais depuis quelques années, les architectes vont beaucoup plus loin. 

En Scandinavie, on construit des gares en bois, des centres commerciaux, des immeubles de bureaux, et même des gratte-ciels… en bois. C’est d’ailleurs dans l’un d’entre eux que nous allons, dans une tour de 80 étages – record du monde battu - qui vient d’être inaugurée à Skelleftea, en Suède, à 600 km au nord de Stockholm.

Un reportage signé Frédéric Faux. 

Également au programme de cette émission

  • Sous les radars, la chronique de Sébastien Laugénie                                          
  • L'Europe tu l'aimes ou tu la quittes, par Jérémy Audouard : La commémoration du 11 novembre vue par les Européens 
  • Le monde d'après, l'édito de Jean-Marc Four : L’Allemagne face au retour de la pandémie : les libertés publiques avant la santé publique ?

Programmation musicale

CAT POWER - Bad religion

MORIARTY - Jimmy

Références

L'équipe

Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintes
Production
Tristan Gratalon
Réalisation
Nathalie Poitevin
Collaboration
Antoine Quevilly
Antoine Quevilly
Antoine Quevilly
Coordination
Adèle Daumas
Collaboration
Amélie Stadelmann
Collaboration