Au Chili, l’élection présidentielle se tiendra ce dimanche alors que la société se polarise entre les extrêmes ©AFP - ESTEBAN FELIX / POOL
Au Chili, l’élection présidentielle se tiendra ce dimanche alors que la société se polarise entre les extrêmes ©AFP - ESTEBAN FELIX / POOL
Au Chili, l’élection présidentielle se tiendra ce dimanche alors que la société se polarise entre les extrêmes ©AFP - ESTEBAN FELIX / POOL
Publicité
Résumé

Ce soir, direction le Chili. L’élection présidentielle se tiendra ce dimanche alors que la société se polarise entre les extrêmes. Dans le même temps, une Assemblée constituante rédige la nouvelle constitution.

En savoir plus

En 2019, les révoltes sociales menées d’abord par les lycéens et étudiants au Chili ont ouvert une nouvelle ère politique. Ce mouvement contestataire a conduit à la mise en place en octobre 2020 d’un référendum sur la création d’une nouvelle constitution, approuvé par 78.27 % des citoyens. Depuis quatre mois, l’Assemblée constituante travaille à la rédaction de cette nouvelle constitution qui devra remplacer celle héritée de la dictature du général Pinochet.

Les élections présidentielles de dimanche, pourront, ou non, peser sur l’avenir de cette nouvelle constitution. Le président Sébastian Pinera, qui vient d’échapper à la destitution dans l’affaire des « Pandora Papers », est sur le point d’être remplacé ce 21 novembre. Parmi ses potentiels successeurs, José Antonio Kast, défenseur des valeurs conservatrices, est en tête des sondages. Il défend l’œuvre économique et politique de Pinochet. Il promet le retour de la croissance, la fin de la délinquance ainsi qu’un contrôle strict de l’immigration.

Publicité

Les candidats sont symptomatiques d’une polarisation de la société chilienne. Gabriel Boric, situé à l’autre extrême de l’échiquier politique, est issu des premiers mouvements de protestation étudiants. Parmi ses autres concurrents, on compte la coalition de centre-gauche, menée par une femme, Yasna Provoste. A droite, l’ancien ministre Sebastian Sichel peine à se départir du piteux héritage du président actuel.

On en parle avec Cécile Faliès, maître de conférences en Géographie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste du Chili, et Olivier Poujade, reporter, en direct du Chili. 

Le bruit du monde ce soir est en Italie. 

Le bruit du monde nous amène ce soir dans l’autre pays de la gastronomie, l’Italie, pour la chasse à la truffe blanche d’Alba. Elle s’échange à des prix d’or. Elle est l’un des mets les plus prisés mais doit être consommée dans de brefs délais. Nous sommes en pleine saison de la chasse à la truffe blanche d’Alba dans les Langhe, cette région du Piémont, au sud de Turin. Mais la truffe d’Alba est-elle éternelle ? Très recherchée, est-elle en danger ?

Et la suite, c’est Bruce de Galzain qui vous raconte. 

Également au programme de cette émission :                                  

  • Sous les radars avec Sébastien Laugénie.                                          
  • L’Europe, tu l’aimes ou tu la quittes avec Angélique Bouin.   
  • Le monde d'après avec Jean-Marc Four.  

Programmation Musicale :     

EELS : Steam engine

RODRIGUEZ : Sugar man

Références

Programmation musicale

L'équipe

Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintes
Production
Marie-Claude Pinson
Coordination
Tristan Gratalon
Réalisation
Nathalie Poitevin
Collaboration
Antoine Quevilly
Antoine Quevilly
Antoine Quevilly
Coordination
Amélie Stadelmann
Collaboration