Benjamin Netanyahu lors d'un meeting à Jérusalem, le 2/11/22
Benjamin Netanyahu lors d'un meeting à Jérusalem, le 2/11/22 ©AFP - Menahem KAHANA
Benjamin Netanyahu lors d'un meeting à Jérusalem, le 2/11/22 ©AFP - Menahem KAHANA
Benjamin Netanyahu lors d'un meeting à Jérusalem, le 2/11/22 ©AFP - Menahem KAHANA
Publicité

Au lendemain des législatives ayant placé son parti en tête, l’ex-premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu semble s’approcher de la victoire, ce mercredi 2 novembre. Quelles conséquences pour Israël et le Moyen-Orient en cas de victoire du Likoud et de ses alliés d’extrême droite ?

Avec

A l’heure où 86% des bulletins de vote des élections législatives israéliennes ont été dépouillés, Benyamin Netanyahu n'a jamais semblé aussi proche de la victoire, avec 65 sièges obtenus sur 120 par son parti et ses alliés d’extrême droite.

Avec une carrière politique qui a débuté au milieu des années 1980, l’ex-premier ministre paraît prêt à tout pour accéder à nouveau au pouvoir, quitte à s’allier avec des partis d’extrême droite d’idéologie théocratique et raciste. C’est en effet lui qui a favorisé l’ascension d’Itamar Ben-Gvir, un membre très virulent de la liste sioniste-religieuse. Celle-ci a jusqu’ici obtenu 14 sièges, soit plus du double que lors des dernières élections législatives.

Publicité

Cette montée fulgurante de l’extrême droite s’explique aussi par le contexte sécuritaire du pays. Au printemps 2022, plusieurs attentats terroristes ont eu lieu en Israël, faisant de nombreux morts. On observe également en Cisjordanie -territoire occupé par Israël depuis 1967- un regain de violence. De plus, de nombreux Israéliens ont encore en mémoire les émeutes de mai 2021 dans les villes mixtes judéo-arabes. Or, plus la situation sécuritaire est tendue, plus les Israéliens ont tendance à se tourner vers la droite, du fait d’un centre et d’une gauche incapables selon eux de gérer efficacement ces problèmes.

A quoi faut-il s’attendre avec cette coalition de droite et d’extrême droite ? Va-t-on assister à une révolution conservatrice en Israël ? Quel avenir pour les palestiniens ?

On en parle ce soir avec Samy Cohen, directeur de recherche émérite au CERI Centre d'Etudes et de Recherches Internationales de Sciences Po et Frédéric Metezeau, correspondant permanent en Israël pour France Inter.

Le Bruit du monde vous emmène ce soir en Hongrie…

Où les lycéens organisent pratiquement toutes les semaines des manifestations, concerts et marches aux flambeaux pour soutenir leurs professeurs, harcelés par le gouvernement de Viktor Orban. En Hongrie, une manifestation, c’est très calme, c’est joyeux, et même festif, on y chante beaucoup. Pas de violence, donc, mais un ras le bol contre un régime de plus en plus autoritaire. Et qui, selon les lycéens, détruit l’éducation nationale. Le reste, Florence La Bruyère qui raconte.

Également au programme de cette émission :

Sous les radars, par Sébastien Laugénie

Cinéma en VO, Armageddon Time de James Gray, par Corinne Pélissier.

Le monde d'après, par Franck Mathevon

Programmation musicale :

GREENTEA PENG - Stuck in the middle

Kiko DINUCCI - Febre do rato

Programmation musicale

L'équipe