Elon Musk à New York en 2022
Elon Musk à New York en 2022 ©Getty - Gilbert Carrasquillo
Elon Musk à New York en 2022 ©Getty - Gilbert Carrasquillo
Elon Musk à New York en 2022 ©Getty - Gilbert Carrasquillo
Publicité

Comme tout droit sorti de l’univers des Comics Marvel, le milliardaire Elon Musk a enfilé sa cape et veut sauver les iraniens et les iraniennes de la censure.

Après deux semaines de soulèvement suite à la mort de la jeune Masha Amini lors de son arrestation par la police des mœurs, l’Etat islamique, qui avait déjà coupé Whatsapp et Instagram, perturbe désormais tout l’accès à Internet ainsi qu’aux réseaux mobiles. Vous l’avez vu, il y a moins d’images.

Il s’agit entres autre de neutraliser les armes de protestations massives que sont ces photos ou vidéos qui font le tour du monde.

Publicité

Le révolutionnaire « Bella Ciao » chanté en persan a été vu plus de 3 millions et demi de fois sur Twitter. Quant au mot clef « Masha_Amini », il a réuni plus de 100 millions de Tweets : un record. Cette révolution virale, déterminante à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, peut désormais compter sur Super Musk !

Et comment compte-t-il s’y prendre ?

Via son réseau « Starlink » fournisseur d’accès à Internet par satellite ! Ce système permet de contourner tous les problèmes (de coupure ou de censure) liés aux réseaux de communications terrestres.

Pour pallier à la destruction des infrastructures par les russes, super Musk a ainsi fourni des équipements qui ont permis à l’Ukraine de se connecter à Starlink, dès le début de la guerre.

Sauf que ces équipements, ce sont des antennes paraboliques, pas très discrètes à installer dans un pays comme l’Iran où les autorités ne vont pas coopérer, contrairement à l’Ukraine. Pour l’instant un seul terminal Starlink est arrivé en Iran via le Kurdistan, ce n’est pas suffisant. En plus, comme le souligne les sites spécialisés, Starlink est un service adapté à un usage stationnaire pas aux images prises en mouvement, que les manifestants iraniens tentent de diffuser le plus rapidement possible. Bref il se pourrait que l’opération Starlink ne serve à rien !

Pour Elon Musk ça ne change rien non ?

Oui sa pub est faite. Starlink, comme ses autres « créations » communiquent à travers son image à lui. Le milliardaire - Iron Man, pétris de science-fiction et de récits techno-capitalistes.
Musk alimente une vision du futur où il y a une solution technique à tout. Urgence climatique ou dictature pas de problème ! Plutôt que des anonymes qui organisent une entraide 3.0, tout se concentre sur le sauveur et ses entreprises prométhéennes. Seulement que fera super Musk si la révolte se passe en Chine par exemple ? Pays fournisseurs de ses équipements… L’histoire le dira !