La cinéaste Guillaume Brac et ses acteurs Salif Cisse, Edouard Sulpice et Eric Nantchouang pour le film "A l'abordage", Grand Prix du Festival de Cabourg
La cinéaste Guillaume Brac et ses acteurs Salif Cisse, Edouard Sulpice et Eric Nantchouang pour le film "A l'abordage", Grand Prix du Festival de Cabourg ©AFP - Sameer Al-Doumy AFP
La cinéaste Guillaume Brac et ses acteurs Salif Cisse, Edouard Sulpice et Eric Nantchouang pour le film "A l'abordage", Grand Prix du Festival de Cabourg ©AFP - Sameer Al-Doumy AFP
La cinéaste Guillaume Brac et ses acteurs Salif Cisse, Edouard Sulpice et Eric Nantchouang pour le film "A l'abordage", Grand Prix du Festival de Cabourg ©AFP - Sameer Al-Doumy AFP
Publicité

Plongée dans les nouveaux codes de l'amour... "Romankisme", "datalove", "éphimariage" : l’écrivaine prospectiviste Anne Caroline Paucot capture les mutations sentimentales avec des mots, et le cinéaste Guillaume Brac, avec sa caméra, notamment pour son dernier film "A l'abordage".

Avec

Anne-Caroline Paucot

Anne-Caroline Paucot a fait du futur sa spécialité. Celle qui se décrit comme une « écrivaine prospectiviste », comprendre « écrivaine futurologue », a anticipé les métiers de demain et la guerre du futur avec Le Dico des métiers de demain (2014) ou le Soldat du futur (2020) publiés aux éditions Les Propulseurs. Cette année, c'est une version revue et augmentée de son ouvrage Dico du futur de l’amour qui vient de paraître. Dans cet ouvrage, l’écrivaine joue avec les mots et imagine un futur où « collamourer », et « péchocher » seront monnaie courante. Une façon ludique d’inventer l’amour 3.0.

  • Livre : Dico du futur de l'amour (réédité aux éditions Les Propulseurs en 2021)

Ce qui est en train de se construire c'est une nouvelle forme de liberté, et sortir de ce couple "enfermant". 

Publicité

Guillaume Brac

Cinéaste que les Cahiers du Cinéma avaient accolés à la Nouvelle Nouvelle Vague, Guillaume Brac propose une façon de filmer différente, en prise avec le réel, mêlant fiction et documentaire, acteurs et non-professionnels, privilégie les grands angles aux plans serrés, pour laisser des choses imprévues arriver dans le cadre, et laisser l’œil du téléspectateur libre de regarder où il veut. Il ne filme également que dans des lieux qu’il connait bien et où il a vécu des choses fortes. Guillaume Brac est aussi devenu le cinéaste de la drague et des amours de la jeunesse, son nouveau « Conte d’été » sort demain en salles : A l’abordage. Rencontre avec un cinéaste de demain, précurseur d’une nouvelle façon de filmer plus démocratique et égalitaire

La prescription littéraire de Guillaume Brac : Les Enfants Tanner, de Robert Walser (1907)

  • Film : A l'abordage (Grand Prix du Festival du Film de Cabourg en 2020)

Ce qui m'intéresse profondément c'est la question de la rencontre, et la rencontre bien au-delà de la rencontre entre un garçon et une fille, mais entre des jeunes, des jeunesses, qui ne se connaissent pas forcément très bien et qui apprennent à se découvrir.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Chroniques :

  • Ce 20 juillet 2021 marque le lancement dans l’espace de la navette New Shepard de Blue Origin, par Jeff Bezos, par Faustine Kopiejwski, co-fondatrice de Cheek
  • Comment expliquer la prolifération des théories complotistes actuellement ? Est-ce vraiment si nouveau ?, par François Vey, le rédacteur-en-chef de la revue Zadig

_______________________________________________________________________________________________________

Extraits :

  • HER, film de Spike Jonze (2013), scène où Thedore (Joaquin Phoenix) configure pour la toute première fois son OS1
  • A l'abordage, film de Guillaume Brac (2021), avec Salif Cisse, Edouard Sulpice et Eric Nantchouang
  • L'île au trésor, film de Guillaume Brac (2018)

Programmation musicale :

  • La Femme – Le sang de mon prochain
  • London Grammar – Lose your Head
  • Nino Ferrer – Les cornichons

L'équipe