Les chances de gagner des candidats de la Star Academy le lundi 21 novembre, selon le site stars-estimations.
Les chances de gagner des candidats de la Star Academy le lundi 21 novembre, selon le site stars-estimations. - Stars-estimations.fr
Les chances de gagner des candidats de la Star Academy le lundi 21 novembre, selon le site stars-estimations. - Stars-estimations.fr
Les chances de gagner des candidats de la Star Academy le lundi 21 novembre, selon le site stars-estimations. - Stars-estimations.fr
Publicité

Alors que la finale de la Star Academy se jouera samedi 26 novembre sur TF1, les stratégies de vote pour soutenir les candidats ont bien évolué. 21 ans après la première édition réseaux sociaux, sondages et cotes de popularité ont profondément changé l'expérience de ce télécrochet.

Avant la grande finale de la Star Academy qui aura lieu ce samedi en direct sur TF1, chacun y va de sa stratégie de vote façon coup de billard à 12 bandes. Les spectateurs qui vont se prononcer par SMS pour tel ou tel candidat ont mûrement calculé leur coup.

Parmi les 4 élèves finalistes : le deux favorites Anisha et Enola sont au « coude à coude » si j’en crois le site spécialisé star-ac-estimation.fr. À elles deux, elles rassemblent près de 70% des votes du public. Bref ça va se jouer « dans un mouchoir de poche » comme on dit, mais personne ne peut présager du résultat final, « l’opinion du public » est si changeante…

Publicité

Désormais c'est la langue qui accompagne habituellement les séquences électorales qui prévaut. En 21 ans et 10 saisons de Star Ac : les sondages, les cotes de popularité, et l’arrivée des réseaux sociaux ont profondément changé l’expérience de ce télécrochet.

Le public vote toujours par téléphone et par SMS comme en 2001 - année où la Star Ac a débarqué en France - mais avec beaucoup plus d’informations, de recul et d’outils de mobilisations. Sous le mot clef « StarAc » les « team » des différents candidats s’affrontent.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

On vote pour « faire barrage », pour aider celui ou celle qui n’a aucune chance d’être repêché, ou pour le ou la « moins pire » quand son choix de cœur est trop mal placé pour l’emporter… Le « corps télespectatoral » pratique donc aussi le « vote utile » ! Sans oublier les campagnes sur les réseaux sociaux pour un « vote au mérite » contre le vote qui se fait en fonction des épreuves qu’a traversé le ou la candidate dans sa vie.

La vie démocratique de la Star Ac ressemble à la vie démocratique tout court !

Souvenez-vous : la Star Ac est apparue quelques mois avant le 21 avril 2002, qui voyait l’élimination du candidat favori de la gauche, Lionel Jospin, dès le premier tour de la présidentielle. Cette émission de télé-réalité a donc évolué en même temps que notre vie démocratique. Deux décennies après la première saison, et une décennie après la diffusion de la présumée dernière, le changement est d’autant plus palpable.

Les candidats maîtrisent leur image comme des communicants professionnels et les spectateurs ont perdu la spontanéité et l’innocence des premières années comme l’analyse Nathalie Nadaud-Albertini sociologue et spécialiste de la télé-réalité interrogée par 20 Minutes.

Avec un public qui regarde seulement le grand show du samedi, un autre qui suit aussi l’émission quotidienne, et un troisième qui suit le « live » au fameux château de Dammarie-les-Lys, les votants ont aussi une perception très différente en fonction de leurs modes de visionnages. Une forme d'archipellisation du public qui reflète à s'y méprendre, la vie politique actuelle.