"The Nevers", série télévisée de Joss Whedon avec Ann Skelly et Laura Donnelly.  - HBO Max
"The Nevers", série télévisée de Joss Whedon avec Ann Skelly et Laura Donnelly. - HBO Max
"The Nevers", série télévisée de Joss Whedon avec Ann Skelly et Laura Donnelly. - HBO Max
Publicité
Résumé

Ce soir nous parlerons de femmes réprimées et de super pouvoirs avec "The Nevers" sur OCS, d'école d’art en danger et de culture africaine avec "Melody" sur TV5 monde et de ségrégation et d'entités malfaisantes avec "Them" sur Prime.

En savoir plus

Avec nous ce soir pour en parler

  • Ava Cahen de Frenchmania
  • Marianne Levy
  • Benoît Lagane du 5/7 de Mathilde Munos et  de Télématin

"The Nevers" sur OCS 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Je trouve les intentions bonnes mais je me suis beaucoup ennuyée, j'ai l'impression que ça tourne en rond [... ] en terme de mise en scène on est quand même relativement proche du langage du blockbuster [... ] j'ai des impressions de déjà vu. Ava Cahen

Une série américaine en six épisodes

Publicité

Nous sommes à Londres à la fin du 19ème siècle dans une capitale qui connaît la révolution de l’ére industrielle. Un étrange phénomène se déroulant dans le ciel de la capitale a des répercussions pour les moins inattendues. 

Des personnes essentiellement des femmes développent à la suite de ce phénomène des pouvoirs surnaturels. Lévitation des objets, gigantisme, prémonition, génie scientifiques… Elles acquièrent des aptitudes et des connaissances qui les mettent d’emblée au ban de la société. 

Lorsqu’elle ne sont pas poursuivies par une mystérieuse organisation de de l’ombre qui cherche à la capturer dans un but que nous ne tarderons pas à découvrir. Pour les protéger, une jeune veuve capable de voir dans l’avenir et une scientifique pouvant communiquer avec la fée électricité ont construit un orphelinat pour protéger ces nouvelles réprouvées. Mais sans toujours parvenir les protéger des nombreux dangers qui les menacent.

Entre X Women et Adèle Blanc sec, une série steampunk créée par Joss Whedon le créateur de Buffy ce qui aurait dû être une bonne nouvelles si ce dernier n’était pas englué dans un scandale pour cruauté envers ses comédiennes. Il a d’ailleurs quitté la série en cours de production. 

Avec dans les rôles principaux Laura Donnelly vue dans The Fall et Outlander ainsi que Ann Skelly vue dans la version télé de Little Women. Sans oublier James Norton potentiellement futur James Bond et apprécié dans Happy Vallety et Grantchester, qui campe ici un lord bisexuel tenancier d’un bordel et au très joli postérieur.

"Melody la victoire en chantant" sur le site de TV5 monde

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La série invente une forme improbable, c'est un peu la rencontre entre la vidéo Tiktok et la tragédie grecque. Marianne Levy

Un soap musical ivoirien en douze épisodes 

Tout commence lorsque Gina, jeune ivoirienne vivant à paris apprend le décès de son père. De retour dans son pays natal pour les funérailles, elle découvre que Mélody l’école d’arts africains créée par son paternel est en passe d’être vendue à un riche promoteur qui n’a qu’une idée en tête : raser ce lieu de création pour construire à sa place un lucratif centre commercial. 

Après avoir hésité, Gina va tenter de reprendre les rênes de Mélody. Et pour cela elle pourra compter sur la fidélité sans failles des élèves et des professeurs, mais également l’aide de son frère et d’un bel avocat intègre. Mais ce qu’ignore Gina c’est que son propre oncle fait partie de ceux qui veulent voir Melody fermer définitivement ses portes.

Une série qui emprunte son titre à celui du film de Jean Jacques Annaud, créée par Alain Guikou auteur de la série brouteurs.com

Avec dans les rôles principaux Polha Andréa Goure, Hicham Meroueh ainsi Serge Grah. Douze épisodes, une soixantaine de chansons dont douze inédites et composées pour cette série qui accueille tout au long de son cours souvent mouvementée quelques grands noms de la scène africaine parmi lesquels la chanteuse Dobet Gnahore, le chorégraphe Georges Momboye et l’acteur Jimmy Jean-Louis.

"Them" sur Prime 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Tant que la tension tient sur la peur de l'horreur ça fonctionne mais le problème c'est dès que l'horreur émerge ça s'étire. Il y a trop de scènes hyper violentes qui à un moment donné viennent faire du mal au propos. Benoît Lagane

Une série d’anthologie (une intrigue différente à chaque saison) horrifique en 10 épisodes.

Nous sommes dans l’Amérique ségrégationniste du début des années 50. Après avoir fui la Caroline du Nord et ses lois racistes pour tenter de refaire leur vie après un drame qui a endeuillé cette famille de noirs Américains, les Emory et leurs deux filles s’installent dans une banlieue de Los Angeles. Un quartier bine flippant, 100% blanc où toutes les maisons sont identiques et où les Emery ne sont clairement pas les bienvenus. Mais le danger ne vient pas que de l’extérieur et des voisins suprémacistes mais également de l’intérieur. Car la maison, tout comme ses habitants, semble hanté par une entité venue des ténèbres également prête à faire fuir les occupants.

Après Get out et Us au cinéma ainsi que la série Lovecraft Country qui osaient la greffe entre l’horreur et le politique pour dénoncer le racisme endémique et historique de la société américaine, Them est une série créée par Little Marvin et produite par Lena Waithe autrice et actrice sur Master of none ainsi que créatrice de la série Boomerang. 

Avec au casting Ashley Thomas et Deborah Ayorinde et Alison Pill dans le rôle de la terrifiante voisine wasp.

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

Le conseil littéraire

Un paradis de Keyi SHENG, paru aux éditions Picquier et qui vient de ressortir en version poche.

Un roman bref ponctué de douces aquarelles signées par l’autrice. Des dessins pleins de sérénité et de poésie minimaliste en forme de contrepoint à ce récit décrivant l’univers carcéral d’une clinique pour mères porteuses. Une véritable usine où les corps des femmes sont exploitées à des fins consuméristes. 

Une prison à ciel entrouvert dirigé par un général qui renomme ces femmes instrumentalisées d’un humiliant numéro, niant encore un peu plus leur personnalité et leur dimension humaine. Le récit est narré depuis le point de vue de 1968 une jeune femme simple d’esprit qui vivait jusque-là dans la rue avec son chien et s’avérant bonne reproductrice selon les critères du général qui attise les désirs mercantiles des gardiens. Mais peu à peu, sachant leur pouvoir, les femmes vont apprendre à se révolter et se dresser face à leurs bourreaux. 

Un récit éminemment politique qui dénonce l’hypocrisie de la société chinoise, la loi de l’enfant unique et dénonce le sort fait aux femmes dans de nombreux pays où elles sont réduites à cet esclavagisme de la maternité forcée. A l’innocence de la narratrice et de la prose répond l’obscurantisme patriarcal. Un roman dont la violence est contrebalancée pour mieux la souligner par la douceur et l’innocence d’une prose intimiste, magnifiquement traduite par Brigitte Duzan.

La programmation musicale

  • Sir Paul Mc Cartney, Seize the Day
  • Balake Sissoko et Camille, Kora 
  • Black Pumas, Fire 

Le plateau télé

Références

L'équipe

Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur
Production
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic