"The Essex serpent" série TV d'Anna Symon - Apple TV+
"The Essex serpent" série TV d'Anna Symon - Apple TV+
"The Essex serpent" série TV d'Anna Symon - Apple TV+
Publicité
Résumé

Ce soir nous parlerons de tueurs en série et de complot au sommet avec "Candyman et le clown" sur Canal+ docs, de science-fiction féérique et de mystère céleste avec "Vers les étoiles" sur Prime Vidéo et enfin de créature fantasque et de conte gothique avec "The Essex serpent" sur AppleTV+.

En savoir plus

Avec nous ce soir pour en parler

  • Pauline Mallet de Sorociné
  • Nina Masson de France 24
  • Benoît Lagane du 5/7 de Mathilde Munos et de Télématin

"Le Clown et le Candyman" sur Canal+ docs

Une série documentaire en quatre épisodes

1973. la police de Houston reçoit un coup de fil pour le moins étrange. Un jeune homme s’accuse du crime d’un citoyen apparemment au-dessus de tout soupçon. Un membre sans histoire de la petite communauté qui va s’avérer être en réalité l’un des plus grands criminels en séries de l’histoire de l’Amérique. Dean Corll reconnu post mortem coupable du meurtre de 28 jeunes garçons mineurs et/ou prostitués. Celui qui a mis un terme à la carrière sanglante de Dean Corll s’avèrera en réalité un de ses complices, officiant comme rabatteur de leurs futures victimes. Quelques mois plus tard, c’est au tour de la police de Chicago d’arrêter un autre sérial killer du même sinistre acabit. John Wayne Gacy, autre pédophile sanglant, a lui aussi kidnappé, torturé et occis plusieurs dizaines de jeunes garçons. L’enquête finit par prouver que Gacy serait en fait un copycat, un imitateur de Dean Corll.

Publicité

Deux histoires sordides, réunis par le profil semblable des coupables. Deux hommes blancs, piliers affables de leur quartier, le premier propriétaire d’une boutique de bonbons d’où son surnom Candyman, le second adorant de travestir en clown pour amuser les enfants. Deux histoires indépendantes sauf que de nombreuses zones d’ombre subsistent encore cinquante ans plus tard. Ces deux hommes ont-ils agi séparément ou faisaient-ils comme le suggère cette série documentaire pour le compte d’un vaste réseau de prostitution de jeunes garçons. Une pieuvre géante agissant aux quatre coins de l’Amérique et bénéficiant de l’appui de certains « clients » (entre guillemets) de pouvoir pour se soustraire aux poursuites policières et à la justice de leur pays.

Images d’archives, interviews des témoins et enquêteur ayant participé aux nombreuses investigations, portraits des journalistes ayant tenté de faire la lumière sur les nombreuses zones d’ombres et incohérences de l’enquête, confessions tardives et manipulatrices de Gacy… la série rassemble les preuves à charge et tente de faire la vérité sur cette sombre histoire. Et de réfléchir à cette idée que chaque nation fomente en son sein des meurtriers qui d’une certaine manière lui ressemble. Preuve que le sujet ne cesse encore et toujours de fasciner l’Amérique, John Wayne Gacy dit Le Clown est également au cœur d’une autre série documentaire diffusée sur Netflix et intitulée Autoportrait d’un tueur.

Candyman et le Clown une série signée Jacqueline Bynon, productrice de nombreuses séries documentaires et judiciaires parmi lesquelles Nazi hunters et Cold blood.

"Vers les étoiles" sur Prime Vidéo

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une série en huit épisodes

Petit couple de retraités discrets et sans histoires, Irene et Franklin cachent un étrange secret. Soir après soir, ils se rendent dans leur grange au sous-sol de laquelle se trouve une sorte de portail qui leur permet de rejoindre une autre planète. Un monde inconnu qu’ils se contentent de regarder depuis une large baise vitrée. La porte qui les séparent de ce vaste inconnu reste hermétiquement close après une expérience inquiétante pratiquée sur des souris. Mais ces voyages, 856 lorsque débute la série, semblent épuiser de plus en plus Irene qui est atteinte d’une maladie incurable dont son époux ignore l’existence. Leur petite fille s’inquiète mais sa préoccupation se heurte au mur du silence que ses grands-parents ont édifié autour de leur secret. Un secret menacé par les agissements intrusifs de leur insupportable voisin. Jusqu’au jour où Irène découvre un jeune homme dans leur poste d’observation spatial. Qui est-il ? D’où vient-il ? Pourquoi une puce électronique est-elle greffée dans sa jambe ? Autant de questions sans réponses qui vont radicalement bouleverser l’existence de nos deux héros.

Un space opéra initiatique, contemplatif et philosophique qui questionne notre humanité, sa fragilité et notre mortalité face à l’infini vertigineux de l’espace.

Vers les étoiles est une série TV créée Holden Miller et produite par Daniel C. Connolly qui a travaillé sur The Son et Into the badlands. Avec au générique deux acteurs sublimes, oscarisés tous deux : Sissy Spacek et J.K. Simmons. Un casting qui est la première raison de la programmation de cette série dans notre émission.

"The Essex serpent" sur AppleTV+

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Série en 6 épisodes

Dans l’Angleterre du 19ème siècle, époque peu propice à l’émancipation féminine, Cora décide de quitter la capitale et surtout un mari violent pour s’installer dans une petite bourgade peu amène de l’Essex. Son indépendance et son érudition, elle est passionnée par la paléontologie, passent mal auprès des autochtones qui vivent tous dans la crainte de Dieu et le joug des traditions patriarcales. D’autant que le bourg vit dans la crainte d’une étrange créature marin qui vivrait selon la rumeur dans les eaux de l’Essex. Un serpent géant qui semble reprendre du service au moment où notre héroïne arrive. Exacerbant la défiance hostile de ses nouveaux voisins. Seul le pasteur, dont l’épouse discrète cache un tragique secret, apporte sous soutien à Cora. Sans pouvoir taire son attirance pour la jeune femme. Une situation faite de silence et de frustration qui va voler en éclat lorsque le corps sans vie d’une fillette est retrouvé dans les marécages du fleuve. Le serpent aurait-il fait une nouvelle victime ?

Un récit fantastique et féministe en forme de conte gothique avec son brouillard épais et ses mystères enfouis dans une lagune inquiétante. Une adaptation du roman du même titre signé Sarah Perry et paru en 2016 aux éditions Christian Bourgois.

The Essex serpent une série écrite par Anna Symon autrice sur Mrs Wilson et Indian Summers. La réalisation est signée réalisée par Clio Barnard à laquelle nous devons au cinéma Le géant égoïste ainsi qu’Ali & Ava. Côté casting on retrouve Claire Danes (Homeland) et Tom Hiddleston (Thor). Ainsi que la toujours excellente Clémence Poesy.

Le conseil littéraire

La ville nous appartient, de Justin Fenton traduit par Paul Simon Bouffartigue paru aux éditions Sonatine.

Dans le prolongement de la série précédente évoquant ce que les anglosaxons appellent les true crime ou non fiction book, soient les vrais crimes et les livres non fictionnels, j’ai choisi de vous recommander la découverte de ce livre dont le titre vous dit sans doute quelque chose puisqu’il a servi de base à la série actuellement diffusée sur OCS et dont nous avons parlé il y a quelques semaines.

Nommé en 2008 reporter en charge des affaires criminelles au Sun de Baltimore, Justin Fenton enquête sur sa ville et en particulier sur une brigade la Gun Trace Task Force ou GTTF dont en 2016 sept membres furent convaincus de corruption. En remontant l’histoire de cette chute libre, de la déliquescence de l’éthique policière, thèmes mis en avant par la série, Justin Fenton amplifie le panorama du portrait de cette ville symbole de la fin du rêve américain.

Une cité autrefois prospère grâce aux industries qui s’y étaient installées mais qui, après leurs départs successifs, dégringola sur le plan économique et social. Laissant libre cours à une criminalité sans fond, Baltimore fut rapidement considérée comme l’une des villes les plus criminalisées du pays. Des racines d’un mal endémique qui, pour son auteur, sont à l’origine du fait divers qui vit des flics intègres et reconnus comme excellents professionnels basculer du côté de la force obscure de leur profession. Un livre porté par la rigueur et l’exactitude du travail de journaliste de terrain et qui se lit comme un polar pour la fluidité imparable de son enquête. Mais aussi comme une tragédie humaine et politique. La perte de repères allant de pair avec la fin des illusions et des valeurs.

400 pages haletantes qui racontent non seulement une ville en proie à la détresse mais dresse également un portrait inquiet de l’Amérique du 21ème siècle avec ses inégalités, y compris celles de couleurs de peau et de classes.

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

La programmation musicale

  • Sufjan Stevens : John Wayne Gacy
  • Billie Eilish : I Didn't Change My Number
  • Loony : Comme la fin du monde

Plateau télé à trois voix (Pauline, Nina et Xavier)

Esterno notte de Marco Bellocchio avec Fabrizio Gifuni présentée cette année au festival de Cannes.

Irma Vep d’Olivier Assayas.

Références

L'équipe

Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur
Production
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic