"La montagne aux secrets" série TV d'Arne Nolting et de Jan Martin Scharf - FR_tmdb
"La montagne aux secrets" série TV d'Arne Nolting et de Jan Martin Scharf - FR_tmdb
"La montagne aux secrets" série TV d'Arne Nolting et de Jan Martin Scharf - FR_tmdb
Publicité
Résumé

Meurtres en famille et pulls jacquard dans "Landscapers" sur Canal+, femme disparue et secrets de famille avec "42 días en la oscuridad" sur Netflix et délinquance adolescente et réinsertion à haut risque avec "La Montagne aux secrets" sur Arte.tv.

En savoir plus

Avec nous ce soir pour en parler :

  • Marjolaine Boutet, de Phosphore
  • Sonia Feetchak
  • Benoît Lagane du 5/7 de Mathilde Munos et de Télématin

"Landscapers"  sur Canal+

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une mini série britannique en quatre épisodes, disponible à partir du 13 juin

2014. Susan et Christopher Edwards sont accusés au terme d’une enquête filandreuse du meurtre des parents de Susan. Un crime sordide survenu à la fin des années 90 et pour lequel le couple crie encore son innocence. Pourtant, avec leur absence de charisme et leur goût pour les pulls moches tricotés mains dans une gamme de camaïeux pastels d’une rare fadeur, ces deux-là n’ont pas le profil de criminels endurcis.

Publicité

On le sait, les apparences sont souvent trompeuses. Entre le goût immodéré de Susan pour les autographes de stars américaines comme Gary Cooper ou françaises comme Gérard Depardieu, passion pour laquelle était prête à dépenser des sommes insensées, son avidité sans fin qui la poussa au lendemain des meurtres à vider les comptes de sa mère ou encore le fait qu’elle ait détourné des années durant la pension de retraité de son père… tout désigne cette petite femme effacée comme la responsable du bain de sang.

A-t-elle agi seule comme elle ne cessa de le clamer ou son mari était-il bien plus qu’un complice qui l’aida à enterrer les corps dans le jardin de la maison ? Autant de questions que se posèrent les enquêteurs et qui passionnèrent l’Angleterre puisque ce fait divers sordide est entièrement véridique. Sauf qu’ici il est remarquablement adapté en une sorte de télé réalité théâtralisée et figurative qui joue de projections en arrière fond du cadre, de changements à vue des décors et de regards caméras pour donner à cette histoire véridique les accents d’une tragédie poisseuse.

Un true crime comme les apprécient les britanniques -véritable crime en français- qui ne se contente pas de simplement reconstituer le crime mais invente une forme d’une inventivité rare et inédite dans ce genre de registre.

"42 días en la oscuridad" sur Netflix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le corps sans vie d’une femme est retrouvé. Retour en arrière. 42 jours plus tôt, Veronica Montes, épouse et mère tranquille, exemple parfait de ces personnes sans aspérités que l’on dit volontiers sans histoire, disparaît subitement. Que lui est-il arrivé ? La famille s’inquiète. Surtout la sœur de la disparue car le mari de cette dernière garde un calme inquiétant pour ne pas dire suspect. Elle décide donc d’engager un avocat peu scrupuleux qui croit tenir là l’affaire de sa vie et l’occasion de se racheter auprès de la profession. La logique policière s’enclenche de même qu’un engouement médiatique pour ce fait divers à priori banal.

S’agit-il d’un enlèvement ? D’un meurtre ? D’une disparition volontaire ? Toutes les pistes sont prisées. La surface terne de cette famille vivant dans une ces petites villes nullement modèles retranchées sur elles-mêmes et protégées par un poste frontière ne tarde pas à voler en éclat. Fait troublant, quelques heures avant sa disparition, Veronica avait loué un DVD racontant l’histoire d’une femme simulant son propre kidnapping. La fille ainée de Veronica essaie de reconstituer le puzzle de plus en plus confus de la psychologie de sa mère. Et découvre sous un jour nouveau un père effacé qui, étrangement, n’a pas une seule fois cherché à joindre sa femme sur son portable depuis le jour de son évaporation…

Un polar sobre, sombre et réaliste, inspiré par ailleurs d’un fait divers qui avait passionné le Chili en 2010. Et qui à sa manière évoque le Chili d’aujourd’hui avec ses fractures de classe et son patriarcat systémique.

42 días en la oscuridad, une série réalisé par Gaspar Antillo et Claudia Huaiquimilla avec dans les rôles principaux Aline Küppenheim, Amparo Noguera, Pablo Macaya et Daniel Alcaino.

"La Montagne aux secrets" sur Arte.tv

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une série allemande en huit épisodes

De jeunes délinquants sont les cobayes plus ou moins volontaires d’une expérience alternative de réinsertion. Plutôt que d’être incarcérés, ils sont envoyés dans une région montagneuse et escarpée, coachés sur place par une jeune femme et un éducateur réac aux méthodes peu douces. Ils doivent passer huit semaines coupés du monde et en totale autonomie.

Mais la découverte du corps sans vie, possiblement assassiné, de leur éducateur précipite le drame. Les jeunes prennent la responsable du programme en otage et doivent fuir pour éviter une double peine. Mais entre oubliés du système et véritables psychopathes en herbe, l’unité du groupe des dissout vite dans une violence inéluctable. Non seulement nos anti héros doivent lutter sans jamais être solidaires contre une nature hostile. Mais surtout ils doivent affronter leur propre nature et tenter de dominer leurs démons et leurs pulsions.

Quelque part entre Koh Lanta et les Dix petits indiens, une série en plein air mais dans le huis clos suffocant d’une aventure de l’extrême. Une série également construite sur un principe récurrent de flash backs racontant, épisode après épisode, le destin malmené de ces ados. Des filles et garçons, autant bourreaux que victimes. Une série qui dit le déterminisme sociétal auquel il est impossible d’échapper et dénonce le mirage d’une seconde chance que feint de vous promettre la société mais qui en réalité n’existe jamais.

La montagne aux secrets une série signée Arne Nolting et Jan Martin Scharf avec dans les rôles principaux Emma Drogunova, Merlin Rose, Maria Dragus et Rouven Israel.

Le conseil littéraire :

C'est pour mieux te manger de Jiyeon Kim aux éditions Matin Calme qui fait partie de l’enthousiasmant catalogue de cette maison spécialisée dans l’édition de romans de pur genre coréens.

Dans cette variation du célèbre conte de Charles Perrault à forte teneur psychanalytique et sexuel, la famille n’a plus rien à voir avec ce havre de paix réconfortant et sécurisant que l‘on nous vend à longueur de fiction. Comme dans la série que nous venons d’évoquer, c’est au contraire l’épicentre de jalousies, de manipulations, de larcins et de meurtres. Tout commence lorsque Minjue rend visite avec sa co-locatrice à sa grand-mère. Une dame âgée affable et douce. Du moins en apparence. Mais on sait qu’il faut se méfier des à priori.

Tout se passe pour le mieux et les deux amies repartent quelques heures après être arrivées. Sauf que la délicieuse mère grand est morte plusieurs semaines plus tôt. Incendies, faux accidents minutieusement élaborés, dettes à régler et police d’assurance-vie à toucher beaucoup plus tôt prévu… tout est bon pour aiguiser l’appétit des loups qui sommeillent dans cette famille où ne subsiste aucune valeur humaine.

Mais qui est ici la véritable proie ? Et au final qui est le prédateur ? Qui sera le petit chaperon rouge et quel loup aura le dernier mot dans ce polar ironique et sardonique délicieusement macabre. Il faut attendre les dernières lignes du livre pour découvrir qui tire les ficelles dans ce petit massacre en famille. Car dans celle-ci, les liens du sang laissent de très sanglantes traces. Signé par une femme, ce diabolique suspense dit aussi en filigrane la condition inégalitaire de la femme en Corée du Sud, pays ô combien patriarcal qui derrière les dignes apparences d’une morale rigide dissimule en réalité d’infinies ressources de perversité.

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

La programmation musicale

  • La forêt, Lescop
  • Sister 2 sister, Ibeyi
  • Passage, Sopico

Le plateau télé :

Skam saison 10 sur slash

The Responder sur Canal +

Les séries britanniques, (doc) sur Canal +

Références

L'équipe

Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur
Production
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic