"Brigade Mobile" une série de Fanny Sidney
"Brigade Mobile" une série de Fanny Sidney
"Brigade Mobile" une série de Fanny Sidney - La onda prod - Motherprod
"Brigade Mobile" une série de Fanny Sidney - La onda prod - Motherprod
"Brigade Mobile" une série de Fanny Sidney - La onda prod - Motherprod
Publicité
Résumé

Ce soir dans Une Heure en séries, "Brigade mobile" sur Arte TV, "Gaslit" sur Starzplay, et "Visitors" sur Warner TV.

En savoir plus

Avec nous ce soir pour en parler

  • Noémie Lucciani  de la Septième obsession et de Silhouette
  • Marianne Levy
  • Benoît Lagane du 5/7 de Mathilde Munos et de Télématin

"Brigade mobile" sur Arte TV

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une série en sept épisodes de dix minutes, également À suivre sur le compte Instagram arte_@asuivre et SUR la chaîne YouTube Séries.

Elles sont aussi différentes que possible. Lily c’est la gourmande, l’enthousiaste, la positive attitude. Audrey c’est une stakhanoviste du sport, une exigeante, du genre à ne jamais lâcher sa proie et la mordre jusqu’à reddition. Leur seul et unique point commun : le corps de métier auquel elles appartiennent, la gendarmerie nationale.

Publicité

En ce jour radieux, Audrey ne cache ni sa joie ni son impatience. Son uniforme a été repassé jusque dans le moindre de ses plis. Car le grand jour est arrivé. Ayant découvert une lettre anonyme, indice qu’elle considère comme déterminant dans une enquête de meurtre, elle est sûre d’être enfin nommée à la BR (Brigade de Recherche).

Tellement convaincue que, pour célébrer l’événement, elle est suivie pas à pas par une équipe de télé d’Artetv pour l’émission ‘Portrait de gendarme’. C’est donc face à la quasi France entière qu’Audrey subit sa déconvenue. Non seulement elle a échoué à intégrer la BR mais qu’elle est mutée à la BM, la Brigade Mobile aux côtés de la placide Lily. Une unité de proximité un rien ringarde censée sillonner les routes de campagne pour resserrer le lien entre la population rurale et le corps militaire. Toujours face caméra, Audrey fulmine, ne cache sa rancœur sans arrêter pour autant d’enquêter sur le mystérieux tueur.

Un "mockumentary" comme disent nous amis anglo-saxons pour désigner un vrai faux documentaire où les protagonistes s’expriment face caméra la plupart du temps pour dire du mal de leurs comparses et/ou se plaindre de leurs partenaires. Dans la lignée de The Office, Modern Family ou encore Reno 911, une satire à la française des séries policières made in France.

Brigade mobile une série signée Fanny Sidney qui pour l’occasion reconstitue le duo Marie Lelong et Louise Massin, vu dans la série Loulou, et qui sont également ici coscénaristes. Trois créatrices pour ce programme court (c’est sûr) et incisif (à vous de le me dire en tous cas) dans lequel on retrouve également au générique Judith Godinot, Alicia Pratx et Yasmine Nadifi.

"Gaslit" sur Strazplay

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une série américaine en huit épisodes

Janvier 1972. Huit mois avant l’élection présidentielle, simple formalité pour la candidat Nixon assuré de sa réélection. Mais aussi cinq mois avant l’infraction de l’immeuble du Watergate où se trouvaient les bureaux du parti adverse les démocrates. Une opération chapeautée par un certain Gordon Liddy, moustachu phallocrate, et menée par un commando de virilistes machos dont le cerveau semble entièrement contenu dans l’entrejambe.

Une équipe de bras cassés qui multiplient les conneries jusqu’à se faire pincer en direct par la police. Cela n’aurait pu être qu’une simple bévue du camp républicain si très vite l’enquête n’avait pas dirigé ses projecteurs de l’infamie sur le ministre de la justice John N. Mitchell, homme politique à tout pour assurer sa carrière et qui ayant donné son feu vert pour cette catastrophique idée de cambriolage.

Mais comme souvent, son pire est ennemi se tapit dans l’intimité de son couple. Et en particulier dans la personne de son épouse, femme pourtant fort amoureuse de son mari mais doté d’un caractère peu docile. Martha Mitchell dite aussi la célèbre bouche du sud l’un des conservatrices les plus franches de Washington. Une femme aux brushings défiant toutes les lois de la gravité capillaire, adorant les médias, les journaux et les talks shows. Furieuse d’être réduite au silence par les sbires de son mari, elle va peu à peu jouer un rôle prépondérant dans le scandale qui finira par emporter Richard Nixon.

Un prequel des Hommes du président, le film de Alan J Pakula mais en forme de satire poilante et inquiétante des coulisses de la vie politique américaine dans les années 70 alors que la guerre du Vietnam fait rage.

Gaslit une série écrite par Robbie Pickering auteur de Mr Robot et mise en scène par Matt Ross réalisateur du film Captain Fantastic. Avec dans les rôles principaux Julia Roberts, Sean Penn, Dan Stevens, Shea Whigham et Chris Bauer.

"Visitors" sur Warner TV

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une série en 8 épisodes

Il se passe quelque que chose de très bizarre dans le petit village montagnard de Pointe-claire. Bourgade disons-le d’emblée qui, au palmarès des villes chatoyantes et attirantes, occupe sans conteste la toute dernière place. Surtout depuis que les robinets vomissent un étrange liquide épais et verdâtre et que des objets volumineux ainsi que des personnes disparaissent de la surface de la terre en une demi fraction de seconde.

Tout a commencé le soir où Richard, membre de la police locale, a aperçu dans le ciel deux lueurs étranges et aveuglantes se percuter. Depuis plus rien ne tourne rond. Aidés de ses deux amis qui ne lui ont jamais pardonné de les avoir lâchés lorsqu’ensemble ils tenaient une petite boutique de jeux vidéo, notre héros, en but à l’indifférence un rien méprisante de ses confrères, va tenter de découvrir ce qui se cache derrière ces mystérieux phénomènes. Il est par ailleurs rapidement secondé par une jeune femme qui semble venir d’ailleurs…

Une parodie des classiques télé et ciné de science-fiction qui convoque à la fois les Envahisseurs, Twin Peaks, Alien, The Blob ou encore L’invasion des profanateurs de sépulture sans oublier X Files avec une savoureuse variation caustique du tandem Scully Mulder.

Visitors, une série créée par Simon Astier auteur précédemment de la série Hero Corp. Avec lui-même dans le rôle principal mais également Florence Loiret-Caille, Damien Jouillerot et Vincent Desagnat.

Le conseil littéraire

The Unstable Boys de Nick Kent traduit par Laurence Romance et paru aux éditions Sonatine.

Fin des années 60 apparaît sur la scène du rock anglais un groupe venu de nulle part, The unstable Boys, mené par un leader incontrôlable dénommé The Boy. Quelques titres phares et un bon nombre de drames plus tard, le groupe a explosé en vol et disparu des radars.

Près de cinquante ans ont passé quand un journaliste de rock est convié par un auteur de polar à succès pour travailler sur un documentaire devant raconter l’odyssée mouvementée de ce groupe génial tiré des limbes de l’oubli où il errait depuis sa disparition. Tout ça parce qu’une marque a utilisé un des titres du groupe pour sa campagne de publicité. L’écrivain, vedette de la plume policière menacé par la nouvelle génération et dont la vie personnelle est en ruines, se répand dans la presse pour témoigner de son admiration infaillible pour ce groupe désormais considéré à sa juste valeur. Jusqu’au soir où tel le diable visitant Faust, The Boy, le chanteur, dont les nombreuses exactions ont étoffé sa réputation d’électron libre et d’artiste instable frappe à sa porte et envahit l’espace de notre héros, n'écoute pas les idoles faisait chanter Gainsbourg à France Gall en 1965.

Conseil avisé que notre héros aurait mieux fait d’écouter. Bon jusque-là vous êtes en droit de vous demander quel rapport entre ce livre et la série dont nous avons précédemment parler. Lointain mais étroit je vous rassure. Car The Unstable boys signé par Nick Kent, critique musical réputé en Angleterre, est un savoureux pastiche de la littérature musical, satire très rock’n roll de ces milieux où tous les excès et dépravations sont permis. Voir recommandé.

Sa manière de créer un groupe mythique avec ce qu’il faut de destin tragique pour façonner la légende, sa façon de travailler le récit choral pour faire entendre les divers protagonistes de cette histoire ainsi que son talent pour ciseler des personnages border line comme le journaliste has been accro au porno ou l’écrivain névrosé font indéniablement mouche. Sans oublier sa propension à ponctuer son récit baroque de phrases hilarantes et sarcastiques comme, entre autres exemples, « le son de sa voix était celui d’un jeune homme retenant difficilement une éjaculation précoce ». Du style, de la perfidie et de la causticité :  telles sont les armes diablement affûtées de Nick Kent dans ce roman acide et savoureux.

La programmation musicale

  • Pas si vite, Djeuhdjoah &Lieuntenant Nicholson
  • Watercolor eyes, Lana del Rey
  • Les gens sont fous, les temps sont flous, Jarvis Cocker

L’effet miroir de Benoît Lagane

Ou l’actualité racontée par une série, un épisode, un personnage ou une scène culte

Le plateau télé

Compte instagram uneheurenesériesofficiel

Références

Programmation musicale

  • 20h18
    Pas si vite
    Pas si vite
    Djeuhdjoah & Lieutenant Nicholson
    Pas si vite
    Album Pas si vite (2022)
    Label HOT CASA RECORDS / BIGWAX DISTRIBUTION
  • 20h35
    BOF TV / Watercolor eyes (Original HBO Series) : Euphoria
    BOF TV / Watercolor eyes (Original HBO Series) : Euphoria
    LANA DEL REY
    BOF TV / Watercolor eyes (Original HBO Series) : Euphoria

    Interprètes LANA DEL REY

    Album BOF TV / Watercolor eyes (Original HBO Series) : Euphoria (2022)
  • 20h49
    Le gens sont fous, les temps sont flous
    Le gens sont fous, les temps sont flous
    JARVIS COCKER
    Le gens sont fous, les temps sont flous

    Interprètes JARVIS COCKER

    Album Tip-top - chansons d’ennui (2021)
    Label ABKCO MUSIC & RECORDS

L'équipe

Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur
Production
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic