Anthony Mackie, Sebastian Stan dans la série "Falcon et le Soldat de l'Hiver" diffusée sur la plateforme de streaming Disney+.
Anthony Mackie, Sebastian Stan dans la série "Falcon et le Soldat de l'Hiver" diffusée sur la plateforme de streaming Disney+.
Anthony Mackie, Sebastian Stan dans la série "Falcon et le Soldat de l'Hiver" diffusée sur la plateforme de streaming Disney+. -  Disney+
Anthony Mackie, Sebastian Stan dans la série "Falcon et le Soldat de l'Hiver" diffusée sur la plateforme de streaming Disney+. - Disney+
Anthony Mackie, Sebastian Stan dans la série "Falcon et le Soldat de l'Hiver" diffusée sur la plateforme de streaming Disney+. - Disney+
Publicité
Résumé

Au programme de ce soir : versatilité sexuelle et flamboyance pailletée avec "Veneno" sur la plateforme Brut, polar urbain et chute de Sadam Hussein dans "Baghdad Central" sur Arte, et bouclier de l’invincibilité et collants moulants avec "Falcon et le soldat de l’hiver" sur Disney +

En savoir plus

Avec nous ce soir : 

  • Ava Cahen de Frenchmania
  • Marianne Levy
  • Benoît Lagane du 5/7 de Mathilde Munos et Télématin 

"Veneno" sur Brut 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

C’est exactement la Movida qui embrasse à pleine bouche et avec du rouge à lèvre, le théâtre tragique. Ava Cahen 

Inspirée de l’histoire véridique de la plus grande transgenre espagnole et de sa biographe officielle, Veneno nous replonge dans l’Espagne des années 80. Apprenant que la Veneno arpente nuitamment les rues de sa ville, la jeune Valeria, née garçon mais qui s’est toujours rêvée en femme, part à la rencontre de son idole et profite de cette chance que lui offre le destin pour entamer sa transition. La Veneno, objet de pur fantasme et tabou interdit, né dans l’Espagne rurale et ayant fui cette campagne aride et une mère accablée par le manque de virilité de son fils pour devenir la vedette des lieux de tapins où elle régnait avant de devenir une star scandaleuse de la télé poubelle. Petit écran qui va la sacrer mais aussi l’instrumentaliser. 

Publicité

Une série biopic, camp, furieuse, fluo, salace, qui pique les yeux, trash, d’un mauvais goût assumé mais pour autant ni vulgaire ni racoleuse. A la manière des premiers films d’Almodovar. Qui ne s’excuse jamais de ses excès, se fout de la bienséance. 

Il fallait bien deux Xavier pour dresser le portrait hors nomes de cette femme décédée il y a cinq ans puisque la série est écrite et produite par Javier Calvo et Javier Ambrossi, couple à la ville comme derrière l’écran. Pas moins non plus de trois femmes Jedet, Daniela Santiago puis Isabel Torres interprètent La Veneno à des âges différents. Et enfin dans le rôle aussi autobiographique de la jeune Valeria, Lola Rodriguez, jeune femme transgenre et grande militante de la cause.

Veneno sur Brut, série espagnole en huit épisodes 

"Baghdad Central" sur Arte

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La série renverse en permanence et c’est ce qui en fait une série bouleversante. Benoît Lagane 

L’action se déroule à Baghdad, en 2003 quelques semaines après la chute de Sadam Hussein. C’est peu dire que la capitale est sous tension. Les troupes américaines et britanniques, qui ne s’entendent pas nécessairement, envahissent les rues de leurs chars, peu enclins à respecter les habitants considérés comme des ennemis en puissance. C’est dans ce climat délétère de tension extrême, où tout peut dégénérer en une fraction de seconde que Khajafi, ex policier de la garde officielle de Husein ayant démissionné à la suite de l’arrestation et de l’exécution de son fils, se lance à la recherche de sa fille disparue. Pris par mégarde pour un autre, il est torturé par les forces de l’oncle Sam avant que les anglais ne lui proposent de collaborer avec eux en jouant les agents doubles dans la Green Zone, enclave hautement sécurisée où se trouvent le nouveau gouvernement Irakien et l’ambassade de Etats-Unis. 

Entre film noir et thriller géopolitique, Baghdad Central est une série scénarisée par Stephen Butchard, auteur du script de The House of Saddam sortie en 2008. Côté distribution on retrouve Waleed Zuaiter (Altered Carbon, The Spy) et Corey Stoll (The Strain).

Baghdad Central, série britannique sur Arte

"Falcon et le Soldat de l'Hiver" sur Disney +

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ces gars là m’ont eu, non pas avec leurs castagnes de playmobil sous amphète [ … ] mais avec leur En Thérapie revu et assaisonné à la sauce super-héros. Marianne Levy

Le premier est noir, le second est blanc. Le premier est capable de voler, le second possède un bras en vibranium. Le premier est un légendaire membre des Avengers, le second a un lourd passé de soldat à la solde de Hydra. Le premier a reçu des mains de mains de Steve Rogers, le bouclier du Captain america, le second lui reproche de l‘avoir refilé à un nouveau Captain America qui n’a pas l’air taillé pour la responsabilité. Faisant fi de leurs nombreuses dissensions, ces deux-là vont devoir faire équipe pour lutter contre Helmut Zero, un super méchant aux tendances nazies. 

Après WandaVision, une nouvelle série inspirée par l’univers Marvel et des Avengers. Falcon et le Soldat de l'Hiver est une série TV de Malcolm Spellman producteur et scénariste sur Empire avec Sebastian Stan, Anthony Mackie et Daniel Brühl.  

Falcon et le Soldat de l'Hiver, série américaine en six épisodes diffusée sur Disney + depuis le 19 avril

Conseil littéraire

Entre les jambes de l’autrice Huriya paru aux éditons Nouvel Attila 

C'est votre âme qui monte au ciel, pas votre chatte

Remarquable maison d’éditions avec un choix éditorial imparable. La preuve encore avec ce roman qui débute avec la naissance dans les années 70 à Marrakech d’un petit garçon intersexué. Sa mère rejette immédiatement l’enfant qui est confié aux soins de son grand-père et sa grand-mère. Couple on ne peut plus désuni qui se déteste cordialement. Lui est un français, peuple ennemi, colonialiste, qui ne croit qu’à la littérature, aux poètes et à Baudelaire en particulier. Elle est une musulmane féroce, intransigeante. Enfin surtout dans les apparences car dans la réalité, elle a un amant plus jeune qu’elle et répare contre rétribution les hymens déflorés avant le mariage. Un couple qui va écarteler l’enfant. Enfant qui les regarde croupissant dans leur hypocrisie et leur haine réciproque sans jamais parvenir à choisir son camp. Un enfant caché mais que sa grand-mère protégera lorsque l’iman voudra en faire un bon petit musulman de sexe masculin. Un enfant sans identité à qui la littérature et l’amour des livres transmis par le grand-père permettra de trouver plus tard sa place une fois arrivé en France. 

Un livre à la première personne, à la fois bouillonnant, lyrique, révolté et incantatoire. Comme la voix intime d’un narrateur qui brocarde sa différence comme une armure, comme une identité gagnée et non pas attribuée. C’est incandescent, bouleversant, tragique autant que cocasse. Bref c’est une réussite.  

Programmation musicale

  • Tangana - "Comerte entera"
  • Bonnie Banane - "Flash"
  • David Bowie - "Heroes"
Références

L'équipe

Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur
Production
Xavier Leherpeur bio pic
Xavier Leherpeur bio pic