Une semaine dans la vie des "baqueux" de Rouen, avec l'équipe de Tony.
Une semaine dans la vie des "baqueux" de Rouen, avec l'équipe de Tony.
Une semaine dans la vie des "baqueux" de Rouen, avec l'équipe de Tony. ©Radio France - Sophie Parmentier
Une semaine dans la vie des "baqueux" de Rouen, avec l'équipe de Tony. ©Radio France - Sophie Parmentier
Une semaine dans la vie des "baqueux" de Rouen, avec l'équipe de Tony. ©Radio France - Sophie Parmentier
Publicité
Résumé

Feuilleton en immersion dans une brigade anticriminalité, une de ces brigades sous les feux de l'actualité ces dernières semaines, avec le procès de policiers marseillais jugés pour des trafics. Comment travaillent les policiers de la BAC ? Sophie Parmentier a partagé leur quotidien.

En savoir plus

Ils sont 47 policiers à la BAC de Rouen. Le "chef BAC" s'appelle Tony, vingt-ans de terrain, "à courir après le bandit". Yannick est le commandant de police qui dirige cette unité. Les "baqueux" de Rouen se voient "comme une famille". Sophie Parmentier et Laurent Macchietti ont partagé leur quotidien.

Il est 20 heures, ce soir-là, quand la BAC de Rouen part en planque. Douze hommes et femmes sont mobilisés, effectifs de la BAC jour et de la BAC nuit mêlés. L'un des "baqueux" a eu une information qui semble précieuse : un trafiquant de drogue que la brigade connaît bien et qui leur échappe sans cesse, se ferait livrer des stupéfiants après la tombée de la nuit. Les policiers ont entendu parler d'une heure approximative, et de deux lieux possibles, où la remise de drogue pourrait avoir lieu. Il leur faut quadriller une vaste zone, avec des dédales de ruelles. Ils décident de mettre plusieurs véhicules en planque, certains discrètement stationnés, d'autres en mouvement. D'autres policiers sont dissimulés en piétons. Tous sont reliés par talkies-walkies. La planque démarre, une longue attente, des poussées d'adrénaline, et finalement pas d'interpellation ce soir-là. "Il n'y a pas toujours de l'action, à la BAC, aussi de la patience", conclut Tony.

Publicité
Références

L'équipe

Sophie Parmentier
Journaliste