Philippe Zaghroun, Thibaut Cavaillès et Nathalie, habituée du vidéoclub JM Vidéo - Jean-François Dars
Philippe Zaghroun, Thibaut Cavaillès et Nathalie, habituée du vidéoclub JM Vidéo - Jean-François Dars
Philippe Zaghroun, Thibaut Cavaillès et Nathalie, habituée du vidéoclub JM Vidéo - Jean-François Dars
Publicité
Résumé

Une semaine dans la vie de Philippe Zaghroun et de son vidéo club du XIème arrondissement parisien. Il a pu rester ouvert malgré les consignes sanitaires. Un commerce essentiel au même titre que les librairies.

En savoir plus

Philippe Zaghroun avait des parents sympas qui, quand il était tout petit, l'autorisaient à regarder des films, tous les soirs. "Dès l'âge de cinq ans" assure-t-il. Aujourd'hui qu'il gère sa boutique aux 70 000 titres, il est fier, mais laisse à ses vendeurs le soin de conseiller les clients, quand ils en ont besoin. Car parfois, les clients de JM Vidéo sont eux même de grands cinéphiles et là c'est une discussion de passionnés qui peut s'engager entre personnel et habitués du lieu.

Références

L'équipe

Thibaut Cavaillès
Journaliste